Shahebzada Azaree et Navind Kistnah

Arrêté après la saisie de 157 kg d’héroïne au port en mars 2017 et dans le cadre de l’enquête sur Navin Kistnah, Keshwin Seewoochurn a logé une demande en Cour suprême pour revoir la décision de la Bail and Remand Court de le garder en détention. Lors de l’appel de l’affaire hier devant le chef juge, le commissaire de police, par le biais de son avocate, Me Karen Parson, a déposé un affi davit.

La police évoque une enquête « compliquée » pour justifi er le retard du bouclage de l’affaire. « Due to the magnitude and complexity of the case with its international ramifi cations, there is no laches on behalf of the police who is acting diligently by seeking mutual assistance in order to assist the completion of the enquiry », souligne la police dans l’affi davit déposé en cour hier. Une dizaine de jours après l’arrestation de Navin Kistnah, Keshwin Manish Seewoochurn, un habitant de rue St-Louis, à Plaisance, Rose- Hill, avait été arrêté par la brigade anti-drogue.

Il avait été cité comme le « transporteur de drogue ». Il aurait tenté le 9 mars 2017, à la Container Freight Station au Mauritius Freeport Development à Mer Rouge, de transporter les 157 kg d’héroïne que la police avait saisis dans le port. La drogue avait été dissimulée dans des compresseurs qui se trouvaient dans un conteneur sur un navire. Dans l’affi davit juré par l’inspecteur, Satyajeet Seebnauth affi rme que la police « fait de son mieux » pour compléter cette enquête dans les meilleures conditions et de façon professionnelle. « I aver that the enquiry is progressing and that the FSLM report but confirms the nature of the substance secured by the offi cers of the respondent No 1 as being dangerous drug heroin », dit-il. Et d’ajouter : « I am further advised and verily believed that Respondent No 3 (le magistrat de la Bail and Remand court, Ndlr) was fully aware to the fact that Navin Kistnah is a self-confessed accomplice. » Keshwin Seewoochurn conteste la décision de la Bail and Remand Court de rejeter sa demande de remise en liberté conditionnelle.

Dans son affi davit, il souligne que la police s’est uniquement basée sur les déclarations de Navin Kistnah et que « the other evidence gathered by the police so far, including itemized bills, have not incriminated me ». Keshwin Seewoochurn clame depuis son arrestation son innocence dans toute cette affaire de trafi c de drogue.