Un jeune d’une vingtaine d’années était attendu au tribunal de Moka aujourd’hui pour son inculpation provisoire après avoir pris possession d’un colis contenant une certaine quantité de cannabis à la poste de Sébastopol lors d’un exercice de livraison contrôlée.
L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) du port a été informée vendredi de l’arrivée d’un paquet suspect en provenance de Grande-Bretagne. Celui-ci était destiné au suspect, habitant route Royale, Pellegrin. En l’ouvrant, les policiers et les responsables de la poste sont tombés sur des feuilles de papier A4 dont l’une avait un petit sachet en aluminium collé dessus. Après une rapide inspection, ils se sont rendu compte qu’elle contenait une certaine quantité de cannabis. Le surintendant Azima aux Casernes centrales a donné des instructions pour remplacer le colis original par un faux et l’expédier à la poste de Sébastopol.
Le destinataire a été informé de l’arrivée de son colis, qu’il est venu récupérer. Il a été arrêté sur le champ et informé de la présence de drogue dans son paquet. L’ADSU l’a embarqué pour une fouille chez lui où les policiers ont saisi un ordinateur portable. La police soupçonne qu’il a passé sa commande de drogue depuis cet appareil, qui sera examiné par les officiers de l’Information and Technology Unit. Le suspect fait l’objet d’une accusation provisoire de « attempt to possess dangerous drugs ». Lors de son interrogatoire, il a nié les faits qui lui sont reprochés.