La présidente de la République Ameenah Gurib Fakim a adressé cet après-midi sa lettre de démission à la Speaker de l’assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, pour annoncer, dans l’intérêt du pays et de sa famille, son retrait à la tête de l’État le 23 mars prochain à midi.

Ainsi après une escalade PM/Présidente qui a pris des proportions d’une crise constitutionnelle, la présidente, après plusieurs rencontres, dont ses hommes de loi, à la State House toute la journée, a finalement décidé de jeter l’éponge.