La Réunion : végétation luxuriante et volcan

DÉCOUVRIR

À trente minutes de vol de Maurice, l'île de la Réunion est un véritable havre de paix avec ses côtes bordées de plages désertes et de lagons, une végétation luxuriante et des montagnes qui s'élèvent au-dessus des nuages. On peut y trouver d'innombrables espèces de plantes dont certaines sont saisonnières et d'autres ne s'épanouissent que dans les régions montagneuses, plus fraîches…

À Salazie où défile la majestueuse cascade de Voile de la Mariée, les hibiscus, les bougainvillées et les jasmins vivent en harmonie. À Plaine-des-Fougères et la forêt de Bébour, la Brigade de la nature traque les atteintes à l'environnement qui vont du braconnage à la pollution des rivières. Dans la forêt de camphriers à 1270 mètres d'altitude, le merle et d'autres oiseaux cohabitent harmonieusement. Le parc national et la réserve naturelle sont les proies de voleurs de fanjans qui avec des scies électriques font des ravages. C'est surtout la Plaine-des-Fougères qui est la cible de ces malfaiteurs.

Les fanjans, troncs et racines des fougères donnent un cachet exceptionnel aux forêts réunionnaises ; à Plaine-des-Palmistes, ce sont ces plantes qui rafraîchissent les hauts. À Salazie, malgré les risques d'éboulement, les campagnards construisent leurs maisons en bois au toit de chaume nichées au milieu des plantations de café, de bananes et d'agrumes.

L'île de la Réunion possède une chaîne de montagnes culminant au Piton des Neiges à 3069 m, ainsi qu'un volcan actif, le Piton de la Fournaise. Cette chaîne de montagnes est échancrée par trois énormes cirques aux parois abruptes : Cilaos, Mafate et Salazie. Le cocotier, le géranium, la vanille, la canne à sucre prospèrent dans l'île. Avec ses ravines profondes, ses larges rivières, les routes deviennent dangereuses en période de pluies. Le cirque de Mafate n'est accessible qu'à pied. On a recours aux hélicoptères pour le transport des vivres, ou encore des malades vers l'hôpital de Saint Pierre. Saint Gilles est la principale station balnéaire sur la côte ouest, où les maisons côtoient les champs de légumes et de fruits. L'ouest sauvage possède aussi des vergers avec des letchiers.

Dans ce pays si profondément catholique, il existe une myriade d'églises de toutes tailles, de la minuscule à la colossale. Si Salazie possède une église ancienne, c'est l'église de Notre Dame des Laves, à Sainte-Rose, qui attire le plus de monde.

Le spectacle de la nature avec ses reliefs volcaniques et montagneux offre de beaux moments de dépaysement. Les autorités réunionnaises font le maximum pour préserver la nature. Mais des facteurs hors de contrôle viennent parfois perturber cette harmonie entre l'homme et la nature. Environ 500 hectares de végétation ont brûlé en octobre à Maïdo. Le feu avait avancé dans les remparts du cirque de Mafate. L'éruption en janvier du Piton de la Fournaise a également perturbé l'écosystème. La deuxième éruption, en octobre, a été spectaculaire car le volcan s'est offert une sortie dans l'enclos Fouqué sur le flanc sud-est, à proximité du cratère Château-Font. À noter que le volcan est une nouvelle fois entré en éruption cette semaine. Depuis avril 2007, le Piton de la Fournaise cantonnait ses manifestations au cratère Dolonien.

Le souvenir de cette coulée de lave est visible à Sainte Rose. L'endroit affecté ressemble à une terre brûlée.

La Réunion possède un bon captage d'eau avec des stations de traitement à Salazie. Certaines régions sont toutefois affectées par les coupures d'eau.