Un millier de jeunes atteints de divers handicaps ont été reçus par la Présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, hier pour une demi-journée de célébrations dans le cadre du 48e anniversaire de l’Indépendance de Maurice et du 24e anniversaire de l’accession du pays au statut de République. Une activité organisée par le Comité pour la promotion de l’unité nationale sous l’égide du bureau présidentiel avec le soutien du ministère de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale, du Bien-être des personnes âgées et des Institutions réformatrices.
Attendus pour 10 heures à l’enceinte de la State House, les jeunes ont été accueillis par la Présidente de la République pour une marche jusqu’au château. Ceux qui n’ont pu marcher se sont joints au groupe sous la marquise aménagée pour l’occasion sur la grande pelouse de la State House. C’est dans une ambiance de fête que les enfants se sont retrouvés. Après une première partie protocolaire lors de laquelle les enfants ont écouté attentivement le message de la Présidente et ceux de la ministre de la Sécurité sociale, Fazila Jeewah-Daureeawoo et de la présidente du comité organisateur, Sheila Desha, ils ont eu l’occasion d’écouter le témoignage émouvant du jeune Yaaseen Edoo, détenteur du Queen’s Young Leaders Award 2015. Le jeune homme a parlé des difficultés qu’il a rencontrées dans le cadre de son parcours. Jane Constance, lauréate de The Voice kid a chanté pour ses jeunes camarades. « Un moment de joie et de fierté », a-t-elle affirmé au Mauricien à l’issue de sa prestation. La jeune Jane était accompagnée de ses parents.
Pendant environ 90 minutes, des jeunes venus de 26 associations et écoles spécialisées se sont succédé sur scène pour offrir un beau spectacle à leurs amis. Azmat Lollmohamed, 17 ans et détenteur d’une médaille paralympique pour les 200 m, est à sa première visite à la State House. Élève de l’école Rêve et espoir, il affirme : « Mo byen kontan monn vinn la ». Une guitare en main, il s’apprêtait à donner un spectacle intitulé « Na pa dir ki nou pa kapav fer nanyen » aux côtés de ses amis. Juliana Tauckoory, 13 ans, élève à APDA (Association des parents des déficients auditifs) Hear Institute n’est pas à sa première visite à la State House. Mais c’est un plaisir renouvelé, souligne-t-elle, alors qu’elle venait y célébrer la fête nationale pour la première fois. S’entretenant avec Le Mauricien, en présence de son professeur qui signait ses propos, la jeune fille affirme qu’elle est « heureuse d’avoir vu et écouter le discours de la Présidente de la République ». Pourquoi ? « Parce que c’est elle la chef », répond-elle. Le spectacle est aussi un moment de ravissement pour la jeune fille. Les jeunes présents hier, ont aussi eu droit à un déjeuner du bureau de la présidence.