Il n’y aura pas de «aller pas aller» avant le début de la saison 2016 en ce qu’il s’agit du cas de Paul Foo Kune. Si avant la saison 2015, il était encore question de savoir s’il allait garder son écurie, par contre pour la nouvelle saison, le MTC a très tôt choisi de tirer l’affaire au clair. Sauf un revirement de situation, tout laisse croire que Paul Foo Kune ne sera pas dans les paddocks comme propriétaire pour l’année qui vient. La décision du MTC constitue, sans aucun doute,  la plus grosse surprise de cette année, car personne n’avait osé penser que le board des administrateurs du Club allait prendre cette direction.
Affaire Chellin
La question de savoir si le MTC permettra à Paul Foo Kune de prendre des engagements avec une quelconque écurie pour la saison 2016 ne se pose désormais plus. Personnage plus que controversé du monde hippique, des affaires et des paris,PFK n’est pas à sa première situation compliquée avec le MTC. En effet, il fut au début des années 2000 banni du Champ de Mars pour 5 ans après avoir été pris «la main dans le sac»  pour «cheating» avec le jockey sud-Africain, Eric Chelin qui était alors engagé avec  l’écurie Serge Henry. Ils avaient décidé d’un commun d’accord «de tenter un truc» sur le coursier Main Beauty, croyant que le cheval n’allait pas gagner.
Mais la glorieuse incertitude du turf devait faire que Main Beauty passa la ligne d’arrivée en vainqueur avec ses conséquences sur le plan financier et malgré les enquêtes, les sommes engagées ne furent jamais  divulguées. Si au départ personne ne savait le fond de cette affaire. Il aura fallu le retour à Maurice du jockey Eric Chellin, cette fois pour l’écurie Philippe Henry, et les confidences du jockey dans la presse pour que l’affaire éclate au grand jour. Beaucoup d’encre avait alors coulé et le MTC avait été contraint d’ouvrir une enquête à l’issue de laquelle Paul Foo Kune fut banni du MTC pendant cinq longues années
Qu’est-ce qui pourrait bien expliquer la démarche aujourd’hui du MTC pour éloigner Paul Koo Kune de ses structures officielles? A ce jour, la raison n’a pas encore été donnée de façon explicite, mais il est bon de noter que tout juste après le passage de George Ben Gunn et Peter Scotney au MTC, les malheurs de Paul Foo Kune se sont accélérés au Champ de Mars. Mais est- ce qu’il est parti vraiment du Champ de Mars? Nous ne le pensons pas, car n’oublions pas que après sa suspension de 5 ans , Paul Foo Kune a refait son apparition au sein de l’écurie Guy Fok avec l’aide de quelques -uns de ses amis dont Tony Guidroz et Henri Leblanc entre autres.
Petit à petit, il a refait sa voie dans le giron hippique où il lança notamment la compagnie Bet On Line avec l’aide de son inséparable Michel Lee Shim, devenu aujourd’hui son pire ennemi. Fort de sa position et ses moyens financiers, Paul Foo Kune s’imposa au sein de plusieurs écuries. A l’époque, non seulement il avait des chevaux à l’écurie Guy Fok, mais il avait aussi des coursiers chez  Bertrand de Coriolis où il était le plus gros propriétaire.
Un des principaux sponsors du MTC
Toutefois, l’écurie Fok resta son choix Numéro 1 en raison de sa proximité avec l’entraîneur Budheswar Gujadhur. L’écurie Guy Fok fermera ses portes cependant puisque Paul Foo Kune avait décidé de retirer ses chevaux. Il prit alors la direction de l’écurie Kush Ramdour, mais à deux semaines du coup d’envoi de la saison 2011, il fit un «coup d’éclats» avec l’aide de certains commissaires administratifs.
Se faisant, l’écurie Kush Ramdour disparaissait de la carte hippique pour laisser  la place à l’écurie Paul Foo Kune.  Notez que dans aucun autre pays au monde, la décision de confier une écurie à Paul Foo Kune aurait été acceptée par les autorités hippiques. Suite à son entrée officielle dans le giron, il devient très vite si puissant que personne ne lui résistait. Même pas le président d’alors du MTC, Gilbert Merven, avec qui il entretenait des relations privilégiées. Du reste, il a été pendant plusieurs saisons, l’un des principaux sponsors du MTC, allant même jusqu’à offrir des 4×4 comme prix vedette. Il était devenu intouchable, et toutes les portes du Champ de Mars lui étaient ouvertes et il évoluait sans inquiétude en dépit des nombreux casseroles qui traînaient à ses pieds. Sans compter que la liste des jockeys ayant été suspendus alors qu’ils évoluaient sous les couleurs de Paul Foo Kune est très longue.
Il décrocha même le palmarès de l’écurie championne en 2014, ce qui embarrassa le Mauritius Turf Club à tel point que la soirée d’Equidor devait être suspendue et reprise en 2015.