Nichée entre la montagne Lagrave et la montagne Lacelle dans le sud-est du pays, la Vallée d’Osterlog est un véritable jardin endémique. Sa flore unique comprend diverses espèces endémiques que l’on retrouve dans différents types de forêts. La beauté des paysages est accentuée par le ruissellement de l’eau tout au long des quelque 2,35 hectares déjà débarrassés de la majorité des espèces exotiques et où l’on distingue une soixantaine de plantes endémiques.
À peine les premiers pas franchis dans la vallée que l’on est captivé par le doux ruissellement de l’eau. Une eau limpide provenant du sommet des montagnes Lagrave et Lacelle. Une plantation de palmistes endémiques surplombe le fond de la vallée. “Nous avons planté ces palmistes pour montrer aux visiteurs que cette espèce (Dictyosperma album var. album) est abondante dans cette vallée. Nous avons le projet de planter d’autres espèces de palmistes endémiques pour agir comme une vitrine de tous les palmiers endémiques de Maurice”, confie Vishal Gooljar, directeur de La Vallée d’Osterlog Endemic Garden Foundation.