Airbus étudie plusieurs scénarios possibles afin de cesser progressivement la production
de l’A380, le plus gros avion civil du monde, s’il ne décroche pas une commande cruciale de la compagnie de Dubai Emirates, a-t-on appris auprès de trois sources proches du dossier. La possible fin précoce d’un succès européen.

Airbus étudie plusieurs scénarios possibles afin de cesser progressivement la production
de l’A380, le plus gros avion du monde, s’il ne décroche pas une commande cruciale
de la compagnie de Dubai Emirates, a-t-on appris auprès de trois sources proches du
dossier. A peine dix ans après l’entrée en service du très gros porteur, l’heure de vérité
approche pour l’un de symboles de l’aéronautique européenne qui souffre de
ventes insuffi santes malgré l’investissement de la compagnie Singapore Airlines
dans de nouvelles cabines dévoilées ce mois-ci. “S’il n’y a pas de commandes d’Emirates,
Airbus commencera le processus de l’arrêt de la production d’A380”, a déclaré une source proche du projet.

Un équipementier a dit qu’une telle décision était logique en raison de la faiblesse de la
demande. Airbus et Emirates se sont refusés à tout commentaire. L’avionneur européen n’a
pas non plus souhaité préciser combien de personnes travaillaient sur le projet Tout arrêt devrait être progressif, permettant à Airbus de produire les commandes actuelles qui proviennent principalement d’Emirates.

Airbus a suffisamment de commandes pour continuer à produire l’A380 au rythme actuel jusqu’au début des années 2020, selon une analyse de Reuters.