Dans une lettre au Premier ministre datée du 22 mars 2018, l’Association des consommateurs de l’Île Maurice (ACIM) se dit « très concernée par le prix des oignons rouges, qui se vendent actuellement à Rs 30 à Rs 35 le demi-kilo dans les divers marchés ». Il rappelle qu’il y a quelques jours, le directeur de l’Agricultural Marketing Board avait annoncé à la télévision que les oignons devraient être vendus à Rs 16 la livre. « Or, aucun maraîcher ne vend les oignons à ce prix. »

C’est ainsi que l’ACIM en appelle au Premier ministre pour que le prix de l’oignon soit contrôlé. « We shall be grateful if you could look into this mater urgently and take appropriate action to protect consumer’s interest on this essential commodity », écrit le secrétaire général, Jayen Chellum. Ce dernier demande par ailleurs que le prix des pommes de terre fasse l’objet d’une enquête pour déterminer s’il y a un profit excessif.