Laissez les jeunes s’exprimer !

Repenser l’intégration des jeunes en politique est primordial pour le renouvellement de la société mauricienne. Nous voyons trop fréquemment dans la presse des « experts » ou des porte-parole de divers groupes parler au nom des jeunes, et souvent, ce qui en découle relève plus d’un amalgame simpliste de « catch-phrases », tels que « les jeunes veulent… les jeunes sont… », que d’une analyse profonde.
Pour un réel renouveau sociétal, laissez les jeunes s’exprimer ! Personne ne connaît mieux la réalité de la jeunesse mauricienne que les jeunes eux-mêmes. Après avoir collaboré avec plusieurs groupes de jeunes de diverses couches sociales et politiques lors de multiples ateliers de travail (et autres), je suis convaincu que nous avons les capacités à réfléchir sur notre avenir collectif, que nous avons le courage d’affronter un système parfois antijeunes, et que nous pouvons nous rassembler si besoin est.
Il est vrai que nous devons encore comprendre comment mieux s’organiser et utiliser les réseaux sociaux de manière plus collaborative et moins individualiste. Les nombreuses mini-révolutions dans plusieurs collèges de l’île pour combattre des règlements ou frais d’examens abusifs font montre du potentiel des jeunes. Cependant, il est vrai que beaucoup sont parfois indifférents aux grands débats sociopolitiques qui sont pourtant si importants s’ils veulent vraiment leur place dans la gouvernance du pays.
Il relèvera d’un effort commun et multilatéral afin d’intégrer durablement les jeunes dans le discours politique. Cela permettra ainsi non seulement d’éveiller la conscience politique, mais aussi de rassembler les jeunes (20-35 ans), près de 25% de la population (juillet 2016, CIA World Factbook), pour militer pour un avenir inclusif, démocratique et tolérant.