Loin de l’image romantique et colorée des belles cases créoles de l’artiste-peintre Danielle Hitié, les Lakaz Tol à Maurice, loin d’être le souvenir d’un temps révolu, demeurent l’illustration présente d’une indécente et insoutenable précarité du logement de la République de Maurice moderne. Le recensement de 2011* comptabilise à Maurice et selon la classification du Bureau des Statistiques, 10 700 unités résidentielles et habitées, dont les murs et toits sont en tôle; 2 000 de plus si l’on y ajoute l’île Rodrigues.
Si leur nombre a diminué depuis l’indépendance avec 6 700 de moins qu’en l’an 2000, il est toutefois à noter que des cases en tôle sont construites chaque année et viennent ainsi compléter le paysage résidentiel mauricien avec à titre d’exemple plus de 6 000 nouvelles unités de 1995 à 2010.