Young Voices publie ses premiers auteurs en herbe mauriciens

Mercredi dernier, la Northfields International Nursery and Primary School à Pereybère a accueilli le lancement du recueil de poésie écrit et illustré par des enfants de cette institution. Un concept éducatif signé Young Voices, exporté du Ghana par le couple Mohungoo et visant à éveiller avec créativité le goût de la lecture et de l’écriture chez les jeunes apprenants.

Du haut de ses 7 ans, Erin Muller parle de ses proches dans son poème intitulé Ma Famille. L’arc-en-ciel est un élément qui a inspiré Amber-Jade Caixeiro, 8 ans, qui voit la vie en couleurs. Mettre en avant les aventures d’un chat noir était important pour Amélie Mohammed, alors que pour Adam Assan Aly, 7 ans, chaque chiffre renvoie à un mot différent. Autant de façons qu’ont ces jeunes enfants de 6 à 10 ans (Lower et Upper Primary) de décrire leur accomplissement.

Ces premières voix de Young Voices avaient le choix d’interpréter le monde qui les entoure tels qu’ils le perçoivent. À la vue de ce recueil de poèmes débordant d’imagination et de couleurs, autant dire qu’ils ne se sont pas fait prier. Leur famille, la planète, les chiffres, une fille sur la lune, un cartable, un arc-en-ciel, un lapin, un chat noir : des écrits illustrés avec soin, qui font la richesse de ce livre.

Booster la créativité.

Fierté, excitation et émotion étaient visibles sur les visages d’élèves, de parents et de professeurs présents pour célébrer la créativité de ces jeunes auteurs et artistes en herbe. Une fierté, un souvenir indélébile, une expérience unique. Pour la petite Gina Gadaleta, rendre hommage à sa couleur préférée, le rouge, lui semblait une évidence. “Dans mon poème, j’ai souhaité raconter ma passion pour cette couleur. C’est vraiment extraordinaire d’être publiés à notre âge.” Même son de cloche pour Astrid Hotte, qui se réjouit d’avoir en main une trace de sa classe de cinquième. “Quand nous serons plus grands, nous aurons ces souvenirs qui nous permettront de suivre les progrès que nous avons faits en écriture et en dessin au cours des années.” Plus jeune, elle avait écrit des poèmes “qui n’avaient pas beaucoup de sens. Mais avec Young Voices, c’est vraiment autre chose”.
Léa Helis, auteur d’un poème sur un lapin, souhaiterait renouveler cette expérience. Pour celle qui n’avait encore jamais écrit de poèmes, “être partie prenante de ce projet aujourd’hui avec mes camarades de classe et être publiée dans un livre est incroyable”. Ce projet éducatif a permis de booster la créativité de ces jeunes poètes et illustrateurs.

“Créatifs, amusants et inspirants”.

Tout comme dans un lancement de livre classique, les élèves de la Northfields International Nursery and Primary School ont eu droit à leur heure de gloire. Quelques élèves triés sur le volet ont eu l’occasion de lire leur poème à haute voix face à l’assistance. Puis, ils ont tous eu l’occasion de participer à une séance de signatures de leur ouvrage. Une cérémonie de lancement entrecoupée d’un spectacle de chant et guitare, de meuglement de vaches de passage, mais aussi d’une session de questions-réponses.
“Avec leur génie, les enfants ont une façon particulière d’être créatifs, amusants et inspirants. Face à l’incertitude, ils utilisent leur ingéniosité et étonnent beaucoup de gens.

Ce livre englobe la perception du monde qui les entoure et leur émotion la plus profonde. Les poèmes sont humoristiques, enrichissants, intelligents, touchants et adorables”, peut-on lire dans la préface, signée Nazmeera Khalfe Mohungoo. Selon la Head of School, Christabel Cornish, “à la Northfields International Nursery and Primary School, anciennement connue comme Martin’Ecole Primary, nous encourageons la philosophie Montessori. Les valeurs, les idées et la créativité du concept de Young Voices entrent à 100% dans la philosophie de notre école. Ce genre de projet met en valeur l’enfant et son individualité”.