D’ici fin 2015, quelque 10 150 personnes, soit environ 8 000 familles, seront alimentées en énergie produite par les 11 éoliennes du parc éolien de Plaine-des-Roches (Rivière-du-Rempart) et qui sera injectée dans le réseau de distribution du CEB. Le vice-Premier ministre et ministre de l’Énergie Ivan Collendavelloo s’est félicité lors d’une visite du parc hier d’avoir « debloke » ce projet.
« Se enn proze ki ti pe bloke. Kouma monn vinn o minister, monn tenir a anlev tou bann obstak ki ti ena », a d’emblée lancé aux journalistes le vice-Premier ministre et ministre de l’Énergie Ivan Collendavelloo. C’était lors de sa visite hier après-midi sur le site du tout premier parc éolien de Maurice, situé à Plaine-des-Roches, à deux kilomètres du village du même nom, dans le district de Rivière-du-Rempart, au Nord-Est de Maurice.
Ivan Collendavelloo a ainsi assisté hier, accompagné des hauts cadres de son ministère et de ceux du CEB, à la pose de la deuxième partie du mât (Tube 2) de la dernière éolienne, qui en compte 3. Le ministre s’est félicité que d’ici « la fin de l’année », cette première phase du projet de parc éolien de Plaine-des-Roches sera opérationnelle.
Une éolienne est une sorte de moulin à vent géant permettant de transformer l’énergie du vent en énergie mécanique puis en électricité avant d’être retransmise aux consommateurs à travers un réseau de distribution d’électricité, à Maurice celui du CEB. La première phase de ce projet comprend l’érection de 11 éoliennes (sur un total de 21) d’une puissance de 9,35 MW, qui équivalent à la consommation d’environ 10 150 personnes, soit environ 8 000 familles. À terme, les 21 éoliennes généreront une production totale de 18 MW d’électricité, lesquels seront injectés dans le réseau de distribution du CEB.
« Cette première phase est un peu expérimentale », a concédé Ivan Collendavelloo. « Nous observerons les résultats, les évaluerons et, ensuite, nous déciderons si nou passerons à la phase 2 », a-t-il ajouté. Et de poursuivre : « Pou le moman, li pou prodwuir 9,35 MW ki pou al lor rezo CEB. »
L’Executive Chairman du CEB, Gérard Hebrard, a pour sa part expliqué que ce projet de parc éolien de Plaine-des-Roches s’inscrit dans la ligne du programme gouvernemental d’arriver à 35% d’énergie renouvelable à l’horizon 2025 dans notre production totale d’électricité. Jusqu’à ce jour, notre réseau électrique national est principalement alimenté par des centres thermiques diesel et charbon et les énergies renouvelables s’élève à seulement 18%. « Nous sommes sur la bonne voie ! » s’est-il félicité, en faisant référence aux autres projets de production d’énergie renouvelable en cours, dont les projets photovoltaïques (solaires).
Le CEO de la compagnie Eole Plaine des Roches Ltd, Cyril Oudin, a de son côté remercié le VPM Collendavelloo pour son « implication » dans ce projet. « Nous avons certes rencontré des difficultés, mais tout cela est derrière nous maintenant », a-t-il souligné.
Eole Plaine des Roches Ltd est un partenariat du Groupe Quadran, propriétaire exploitant de centrales de production d’énergie renouvelable et le Sugar Investment Trust (SIT). « Nous sommes très fiers de ce partenariat parce qu’à travers le SIT, pour la première fois, 55 000 petits actionnaires s’approprient 49% de ce projet énergétique dans la plus grande transparence. En outre, avec un tarif fixe pour les 20 prochaines années, le CEB a une réelle visibilité et n’est pas impacté par les importantes variations de prix des énergies fossiles », s’est-il félicité. « Grâce à Quadran, nous allons renforcer notre participation dans les créneaux de l’économie verte », s’est pour sa part félicitée la direction de la SIT dans un communiqué.