photo illustration

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a répondu hier à trois interpellations sur la Land Drainage Authority à l’Assemblée nationale. Le député Osman Mahomed a voulu savoir où en est le Master Plan et comment se fera la coordination entre les différentes autorités et les contracteurs. Patrice Armance a, lui, demandé si le “mapping” des drains existants a été fait.

Répondant à Osman Mahomed, Pravind Jugnauth a indiqué que l’un des objectifs de la Land Drainage Authority Act est la mise en place d’un Land Drainage Master Plan. L’Agence française de développement a en ce sens apporté sa collaboration.

Une évaluation de vulnérabilité a été menée, prenant en considération les données sur la pluie, les cours d’eau et les drains, entre autres. Un autre aspect nécessaire est l’acquisition d’un Digital Elevation Model et d’une imagerie aérienne. Ce sont des outils importants permettant d’identifier le flot et les accumulations possibles.

Le Digital Elevation Model est attendu en août prochain. Le consultant travaillera parallèlement à l’élaboration du Land Drainage Master Plan, qui devrait être prêt en septembre 2020. Pour ce qui est de la coordination, il a précisé qu’il y a un comité mis sur place à cet effet. Concernant la question de Patrice Armance sur la composition du Land Drainage Board, Pravind Jugnauth a soumis une liste, composée principalement de fonctionnaires. Le directeur touche un salaire mensuel de Rs 95 000. Il est en poste depuis le 2 mai dernier.

Pour ce qui est du “mapping” des drains naturels, l’exercice a déjà été complété. Le Geographical Information System a été pour cela utilisé sur une distance de 4 00 km autour de Maurice. Concernant les drains construits, le “mapping” sur 500 km se fera fin juillet.