Selon Bloomberg, Apple teste actuellement un outil de suivi du sommeil pour sa montre connectée. Mais pour cela, l’entreprise doit avant tout travailler sur l’autonomie de son Apple Watch.

L’Apple Watch a presque tout pour séduire les amateurs de montres connectées. Mais il y a une chose qu’elle n’a pas, contrairement à ses concurrents comme Fitbit : le suivi du sommeil. Cela pourrait bientôt change. Apple teste depuis plusieurs mois un outil pour analyser le sommeil de ses utilisateurs. Si tout se déroule comme prévu, cette fonction pourrait être disponible d’ici 2020. Ce n’est pas la première fois que l’entreprise s’intéresse à ce sujet. En 2017, Apple a acheté la startup finlandaise Beddit, qui fabrique des dispositifs de suivi du sommeil.

Apple devra travailler sur l’autonomie

La fonction de suivi du sommeil nécessite d’avoir sa montre au poignet tout le long de la nuit. Il faut donc une batterie performante. Et Apple n’est pas vraiment le champion de l’autonomie. En effet, une Apple Watch doit être rechargée chaque nuit. À titre de comparaison, une Fitbit a plusieurs jours d’autonomie.

Il est pour l’instant impossible de savoir à quoi pourrait ressembler la fonction de suivi du sommeil sur l’Apple Watch. Mais elle pourrait s’inspirer de celle de Fitbit. Grâce au moniteur de fréquence cardiaque et à d’autres capteurs, cette montre détermine quand un utilisateur s’endort, combien de temps il dort et même la qualité de son sommeil : léger, profond et paradoxal. La firme de Cupertino ne dévoile pas les chiffres de ventes de l’Apple Watch. Mais selon Strategy Analytics, elle en aurait écoulé 4, 5 millions au troisième trimestre 2018. Ce qui représente 45 % du marché. La concurrence est néanmoins rude. Même si Fitbit reste loin derrière avec seulement 1, 5 million de montres vendues à la même période, le fabricant gagne du terrain. Le marché de la montre connectée étant en pleine expansion, Apple a raison de réagir.