— Je te dis : jamais j’aurais pu croire une affaire pareille !

— Quoi ? que le MMM va refaire une alliance avec le MSM ?

— Aio, tu es une vrai la gazette siffon bleu : tu ne fais que faner toutes les rumeurs du PMSD !

— Ce ne sont pas des rumeurs, toi. Tu n’as pas entendu ce que Pravind a dit à Bhagwan l’autre jour ?

— Qu’est-ce qu’il lui a dit comme ça ?

— Tu connais Bhagwan. Après avoir posé une question à Pravind, il lui a dit qu’il n’allait pas rester longtemps encore au gouvernement.

— C’est pas la première fois que Bhagwan dit ça à Pravind. Il le lui dit à chaque séance du Parlement ! — Oui, mais tu sais pas ce que Pravind lui a répondu

—D’aller prendre soin de sa bouteille delysol,je parie!

— Non, toi. Tu sais ce qu’il lui a dit : toi aussi to napa pou reste longtemps dans l’opposition.

— Mais ça ne veut rien dire.

— Hé toi-là ! Ça veut dire que Bhagwan et le MMM seront bientôt au gouvernement. L’alliance est faite !

— Et qui c’est qui dit ça ?

— Xavier-Luc, toi. Il a fait une analyse de la situation politique.

— Dis-lui d’arrêter de causer n’importe don. Moi, ce que je trouve incroyable c’est l’affaire des jeux.

— Quels jeux encore ? Ne me dis pas que ton bon- homme a recommencé à jouer aux courses.

— Mais non donc et je touche du bois ! Je veux parler de l’affaire des attouchements aux jeux du Commonwealth. Tu as vu ça. Jamais j’aurais pu croire.

— Quoi donc ?

— Que même dans le sport il y a des affaires d’attou- chement et de harcèlements. Moi je croyais que les sportifs passaient leur temps à faire des entrainements et des compétitions.

— Les athlètes et les entraîneurs oui, mais pas tous ceux qui accompagnent les équipes. Ces fameux officiels qui font partie des délégations et qu’on voit sur les photos.

— C’est vrai ça. Il y a tout le temps plus d’officiels que d’athlètes dans les délégations. Il y a toujours des pré- sidents, des secrétaires, des trésoriers de fédérations…

—… sans compter les officiels du ministère. Ces officiels coûtent plus cher que les athlètes et ce ne sont pas eux qui font les compétitions !

— Mais qu’est-ce que les officiels vont faire dans ces compétitions ?

— A vacarner, faire du tourisme et profiter en faisant des économies sur les per diem.

— Ça même tout ils font, toi. Les athlètes triment et eux jouissent. Et en plus certains profitent pour faire leur mal élevé.

— Qu’est-ce qui s’est passé aux Jeux du Com- monwealth ? J’ai pas trop suivi…

— Il y a eu un officiel de la délégation mauricienne qui a passé sa main avec une athlète pendant une séance de photos.

— Dans le sport aussi il y a ça ?

— En tout cas l’athlète n’a pas laissé faire et elle est allée faire une déposition à la police de l’Australie pour harcèlement sexuel.

— Qu’est-ce que l’officiel a dit ?

— Que c’était un malentendu et qu’il voulait seulement faire un joke.

— Sans blague ! Il fait des jokes avec ses mains, lui !

— Comme tu dis. Mais l’athlète n’a pas cédé, même si le président de la fédération a téléphoné depuis Maurice pour lui demander de touffer l’affaire.

— Tout ça, il y a eu ! Mais dis-moi un coup, le ministre des Sports était là-bas lui aussi, non ? Qu’est-ce qu’il a dit de tout ça ?

— D’après toi ? Il a dit qu’il ne savait rien du tout et que c’était une affaire qui relevait de la police australienne et de la fédération.

— Il était sur place et il n’était pas au courant ! Vrai même, ils sont des n’importe ces ministres-là ! Un autre pas moi ça li ça. Ils sont comme ça au MSM : ou bien ils ne savent pas ou bien ils causent n’importe comme l’autre.

— Quel autre encore ?

— Tu n’es pas au courant ? Dimanche dernier le deputy speaker qui est un député MSM a dit que le MSM est le plus grand parti politique au monde.

— Au monde ? Il a dit au monde ?

— Oui toi. Maintenant, je vais te dire une affaire, mais je suis sûre que tu vas bien emmerdée avec moi.

— Pourquoi je serais emmerdée avec toi ?

— Parce que je te dis que c’est avec ce MSM où les ministres ne savent rien et les députés causent n’importe que le MMM est en train de faire une alliance !