Une étudiante en droit, âgée de 21 ans, en stage au bureau de l’avocat Rama Valayden, a porté plainte contre l’avoué Kaviraj Bokhoree au poste de police de Pope Hennessy mardi après-midi, l’accusant d’avoir tenté de l’agresser. Kaviraj Bokhoree a été arrêté aujourd’hui et la police a objecté à sa liberté conditionnelle. Cependant après une motion de son panel d’avocats, la magistrate Meenakshi Bhogun a accepté de le relâcher. L’avoué a dû fournir une caution de Rs 25 000.

Faisant son récit, la plaignante a déclaré qu’elle se trouvait au bureau de l’avocat au 3e étage de la Sterling House à Port-Louis quand elle a reçu un appel d’un numéro fixe, son interlocuteur se présentant comme un dénommé Bokhooree. Ce dernier lui aurait lancé des jurons et voulait parler avec un responsable de Valayden Chambers. La jeune femme a immédiatement informé Rama Valayden de cet incident alors qu’il n’était pas à son bureau. Une quinzaine de minutes plus tard, alors qu’elle se trouvait dans la salle de conférence, la stagiaire a déclaré avoir entendu du bruit à l’entrée du bureau. En s’enquérant de la situation, elle est tombée nez à nez avec l’avoué Kaviraj Bokhoree qui sortait du bureau de Rama Valayden, et il était en compagnie d’un homme dont elle ignore l’identité.

Selon la jeune femme, l’avoué a pris une statuette en métal et s’est dirigé vers la réception. Comme elle était la seule personne présente, l’avoué est venu vers elle et il aurait tenté de l’agresser avec la statuette. Cependant, l’inconnu qui était avec lui l’en a empêché. C’est alors que Kaviraj Bokhoree a éteint son ordinateur avant de le jeter par terre. Effrayée par un tel comportement, la plaignante a quitté le lieu pour chercher de l’aide dans le bureau de l’avocat Ashley Hurhangee. Elle soutient que l’avoué l’a suivie et lui a lancé : « Rama pas kapav tire moi depi dans case coumsa », avant de partir.

La stagiaire a affirmé à la police qu’elle était traumatisée par le comportement violent de l’avoué, même si elle n’a pas subi de blessure. Des policiers se sont rendus au bureau de Rama Valayden pour un constat avant d’ouvrir une enquête pour “Rogue and Vagabond”. Les enquêteurs ont également visionné les images des caméras de surveillance du bureau.