La plainte logée en Cour suprême par Adeela Rawat et son époux Claudio Feistritzer, réclamant chacun des dommages de Rs 100 M à l’État, au CP et l’ACP Heman Jangi a été appelée devant la Master’s Court. Avant de soumettre leur défense, les trois défendeurs ont soumis une “Demand of Particulars” pour obtenir des détails précis sur les faits mentionnés dans la plainte. Ils veulent en outre savoir quelles sont les restrictions qui avaient été imposées au couple Feistritzer et quelle est la nature des préjudices subis à leur arrestation. Le couple a jusqu’au 5 juin pour fournir leurs réponses.

Dans ce document rédigé par l’avouée Ayesha Jeewa,la fille de Dawood Rawat explique que, suite à son arrestation le 17 juin 2015, elle a subi d’énormes pertes financières car elle s’est retrouvée « sans argent » après que ses biens avaient été saisis. Son époux évoque ainsi des « dommages à leur réputation ».

Rappelons que le 25 avril dernier, le tribunal de Curepipe avait rayé les charges provisoires qui pesaient sur Adeela Rawat et son époux. Ce dernier répondait quant à lui de trois accusations provisoires, soit de “fraudulent use of company property”, “conspiracy” et “false statement”. Adeela Rawat, elle, répondait d’accusations provisoires de “conspiracy”, “money laundering” et “fraudulent use of company”.