Mohamed Siddick Maudarbocus, fils d’un médecin très connu de Vacoas, était poursuivi devant la Cour intermédiaire sous une charge d’importation de “synthetic cannabinoids”. Au moment où l’affaire a été révélée, en 2015, cet ingénieur de Quatre- Bornes, alors âgé de 25 ans, avait en effet commandé un colis en ligne, lequel avait été payé à l’aide de sa carte de crédit.

En prenant livraison du colis, à la poste de Pailles, il avait été intercepté et son paquet, saisi. Ce dernier conte- nait 6,17 g de drogue synthétique connue comme du “Black Mamba”, et dont la valeur était estimée à Rs 18 400.

Le jeune homme avait plaidé non coupable. À l’appel du procès mercredi, il devait toutefoisdemander à la cour de changer de position pour plaider coupable. Dans sa déposition à la police, il avait indiqué: « Mo ti pe pass vakans Moris zis apre ki mo ti fini gagn mo degre ingenier. Mo ti pe plann pu real deor an septam 2015 pu konplete mo Masters. Monn pass komann mo bann linz ek “Black Mamba”-la online. Mo pa ti kone li ilegal Moris vu ki mo ti deza fer li kan mo ti deor.»

La magistrate, Ida Dookhy- Ramburrun, qui a refusé qu’il change de plea à la fin du pro- cès, lui a infligé une condamnation de six mois de prison ainsi qu’une amende de Rs 50 000. Le jeune homme a donné avis d’appel et payé une caution de Rs 15 000 pour retrouver la liberté conditionnelle en attendant son appel.