Le board du Mauritius Turf Club, sous la houlette d’un nouveau président, Rajkamal Taposeea, veut insuffler un second souffle aux courses mauriciennes. Un chapelet de mesures est annoncé pour la saison 2018 qui démarre samedi au Champ de Mars, notamment une meilleure collaboration entre le MTC et les instances gouvernementales — le Prime Minister’s Office en particulier —, une plus grande visibilité sur les différents supports médias du club, une majoration au niveau des stakes money, un nouveau partenariat avec Air Mauritius, devenu sponsor majeur, et surtout une no cash policy pour toute transaction financière dé- passant Rs 10 000.

À un élément près, Mukesh Balgobin, qui s’est fait excuser, l’ensemble du board 2018 et son nouveau commanditaire (Air Mauritius) étaient face à la presse hier aprèsmidi. L’occasion pour le nouvel homme fort, Rajkamal Taposeea, lui-même président de l’Audit Committee l’an dernier, s’est appesanti sur les opérations financières du MTC. « Le potentiel financier et commercial est énorme. Il faut savoir manœuvrer. La contribution de plusieurs membres fondateurs, de surcroît des gens de la comptabilité (Ben Padayachy et Seewaj Oochit, entre autres) nous a permis de mettre de l’ordre dans les opérations du MTC. Désormais, nous ne traitons pas avec du cash à partir de Rs 10 000.

C’est une des nombreuses mesures adoptées qui nous permettront d’assainir nos finances, déjà en hausse et favorables depuis la saison passée », remarque le pré- sident, qui par ailleurs a lancé un appel à la presse.