Le ministre Sesungkur s’est contenté de dire que tout s’est bien passé après avoir donné sa version des faits aux enquêteurs ce lundi après-midi. Il est accusé d’avoir giflé un caméraman lors d’un mariage le 22 juillet à Sebastopol. Arrivé à 15h40, il a quitté les Casernes centrales aux alentours de 18h15.

Lors d’une déclaration à la presse après l’interrogatoire de Sudhir Sesungkhur, son homme de loi, Me Hawoldar a excusé le retard de son client à donner sa version des faits aux enquêteurs, du fait qu’il n’était lui pas à Maurice.

« Mo bizin fer ressortir ke si sa lenket la inn tarde se parski mo pa ti Moris », a fait ressortir l’avocat Hawoldar, avant d’ajouter que « lepep pe interoz zot lor kifer sa pe tarde, donk pena okenn rezon okult, se parski mo pa ti la ».

Répondant à une question des journalistes pour savoir s’il devront revenir aux Casernes, Me Hawoldar a répondu par la négative : « Non, inn termine. Short and sweet », a-t-il conclu.