Vishnu Lutchmeenaraidoo a soumis sa démission ce jeudi comme ministre des Affaires étrangères et député à Barlen Vyapoory, président de la République par intérim. Ce dernier a déclaré à lemauricien.com : « J’ai refusé sa démission et lui ai dit de reconsidérer sa décision ».

Ce dénouement intervient après les propos controversés de Vishnu Lutmeenaraidoo sur le développement économique. Pour rappel, lors du Business Forum organisé par l’Economic Development Board en début de la semaine dernière à l’hôtel Westin, en présence du président malgache, Vishnu Lutmeenaraidoo avait déclaré que si “depuis dix ans déjà, avec 3 % de croissance, on s’enflamme, moi j’ai honte”.

Le ministre des Affaires étrangères n’avait pas mâché ses mots également en ce qui concerne “la lenteur » des projets d’agrandissement du port.

Ces propos ont valu à Vishnu Lutmeenaraidoo de nombreuses critiques, notamment dans  l’opposition mais aussi dans son propre camp gouvernemental. Si Paul Bérenger avait estimé que “c’était une honte qu’il soit encore ministre”, le gouvernement lui, par la voix de Zouberr Joomaye, lors de la conférence de presse hebdomadaire, a estimé que Vishnu Lutmeenaraidoo devait “assumer ses propos”.

A la mi-journée, Vishnu Lutchmeenaraidoo a informé son personnel de son intention de démissionner comme ministre et député. Il a ensuite adressé une lettre au président de la République par intérim pour soumettre sa démission. Mais celle-ci devait être refusée par le président de la République.

La question qui se pose est de savoir si la même lettre a été reçue ou non par la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee. Si tel est le cas, sa démission est donc déjà effective comme ce fut le cas pour le ministre Heeralall Bhugaloo.

Le Premier ministre a été informé de cette démission et on laisse entendre qu’à son retour Pravind Jugnauth « pou fer saki bizin fer ». Dans les milieux gouvernementaux, on trouve que le départ de Lutchmeenaraidoo dans ces circonstances est « malséant », surtout après sa déclaration choquante devant le Chief Guest du 12 mars, Andry Rajoelina.

A la sortie de son bureau, Vishnu Lutchmeenaraidoo a déclaré : « Enough is enough ». Et a confirmé sa démission comme ministre et député.