L’estimation du prix du sucre établi par le Syndicat des sucres pour le mois de mars, soit son niveau le plus bas depuis les 5 ou 6 dernières années avec Rs 11 000 la tonne, s’explique par l’Exposure de cette commodité aux fluctuations sur le marché mondial.

C’est ce qu’avance officiellement le Syndicat des Sucres, qui réclame une meilleure protection du marché local. « On doit maintenant s’attendre à des fluctuations régulières des prix », observe Devesh Dhukira, directeur du syndicat.

Devesh Dhukira affirme que l’Europe dispose d’un excédent de 4 millions de tonnes de sucre et l’Inde d’un excédent de l’ordre de 4 millions de tonnes, qui sont mises sur le marché mondial « at a distorted price ». Selon lui, on devrait s’attendre à ce que les prix remontent dans deux ou trois ans pour rebaisser par la suite.