Paul Bérenger semble pouvoir compter comme toujours sur la fidélité des militants de la circonscription No 19. En visite dans son fief, le leader du MMM a reçu un accueil chaleureux vendredi soir, à l’occasion de la réunion de mobilisation organisée en marge du meeting de Quatre Bornes aujourd’hui.
C’est en effet par une réunion de mobilisation pour le meeting de Quatre Bornes que le leader du MMM a choisi de faire sa première sortie publique dans sa circonscription. Ce qui auprès de ses proches partisans a déclenché un enthousiasme certain. Accueilli en fanfare, Paul Bérenger, salué par tous ceux qui lui ont toujours été fidèles a eu droit à des « to mem nou soldat lalit », « to mem nou sauver ». Il n’y avait peut-être pas grande foule vendredi soir à Plaisance, contrairement au branle-bas habituel que provoque la venue de Paul Bérenger dans son fief. Mais l’effervescence des militants, soutenus en force par les partisans rouges, aura sans doute, rassuré le leader du MMM quant à la fièvre électorale qui commence à gagner la population.
Durant la semaine et même avant, les députés PTr Reza Issack et MMM Deven Nagalingum ont sillonné ensemble les coins et recoins de Stanley/Rose-Hill pour mobiliser les militants. « Il n’y a pas eu grand chose à faire », soutient Deven Nagalingum, rappelant que le No 19 « ce lacaz Bérenger sa ». Si Bérenger en est à sa 10e participation aux élections générales, c’est la 7e fois qu’il se présentera à nouveau devant l’électorat du No 19 où il a fait ses premiers pas en 1991.
Et comme toujours, l’accueil que lui est réservé par les militants témoigne de son poids dans sa circonscription où il est sûr d’un 3-0. D’ailleurs la réunion de mobilisation de vendredi a provoqué une certaine excitation dans les différents quartiers de Rose-Hil/Stanley dès le début de l’après-midi. Jeunes, moins jeunes, vieux, plusieurs personnes s’étaient rassemblées aux abords des boutiques, ravannes tambours, et autres instruments de musique à l’appui, pour « met chula la » en attendant l’arrivée du leader des mauves à 19h. Outre un défilé de voitures et vans, arborant les drapeaux rouge et mauve, plusieurs jeunes se sont réunis et ont fait une procession depuis Bar Chacha, vers Plaisance. « Nou finn oulé montrer ki nou, bann zenes nou derrière nou leader ek nou daccor are décision ki lin pran », laissent-ils entendre. Pour les plus âgés, c’est une autre histoire. « Pendant trente banané nou finn suiv li, pa aster ki nou pou kit li », disent certains. D’autres, laissent cependant comprendre « nou pe fer li confiance encore, mais nou espéré nou ki nou pa pou découyounné après ek ki li oussi li pas pou découyonné ».
Si fidèles à Bérenger et à son colistier Deven Nagalingum, plusieurs militants confient leur déception du départ de Lysie Ribot de la circonscription. Et malgré le plaidoyer de leur leader pour accueillir le candidat PTr qui sera proposé par Navin Ramgoolam au No 19, ils hésitent encore à « donne nou vote enn lot couler ». Quoi qu’il en soit, sur le terrain, la synergie rouge-mauve semble fonctionner. Même que le message du Président du PTr Patrick Assirvaden pour que les « PTr bizin travay plis ki bann MMM » aura déjà fait son effet, les partisans rouges, nombreux à la réunion de mobilisation à Stanley/Plaisance assurant que « nou pana problème pou travay avec militants. Nou pou fer tou pou sa 60-0 la ».