La Commission électorale a révélé, après l’exercise de vote de ce jeudi 7 novembre, que, sur 941 719 électeurs, 6 813 individus n’ont pas retrouvé leurs noms sur les listes électorales des différents centres de vote.

De ce fait, ils ont étaient incapables d’accomplir leur devoir civique. L’affaire a d’ailleurs fait grand bruit tout au long de cette journée.

« Dan Moris, nou pena enn registre électeurs ki permanan. Tou lane nou bizin konpil bann lalis. Kouma sak drwa, li konport bann responsabilite. Bokou elekter pa pran lapenn al verifie si zot nom lor lalis. Nou bizin konpran, elekter ena responsabilite; nou osi. Fode pa exazere et nek blam Komision elektoral », ont déploré les officiers.

« Nous agissons d’après la loi », se défendent-ils.