Le co-pilote d’Air Mauritius, Quentin Duspeaux, à été retenu à l’aéroport de Hong Kong suite à son passage au filtre de sûreté avec un objet non autorisé. La compagnie aérienne mauricienne offre toute sa collaboration aux autorités chinoises dans le cadre de l’enquête en cours et suit la situation de près par le biais du représentant d’Air Mauritius sur place.

Ce copilote belge qui travaille pour Air Mauritius depuis deux ans et demi n’avait jusqu’ici rien à eu se reprocher selon des sources de la compagnie nationale.

Après les malheurs la semaine dernière du pilote sud-africain de MK à Kuala Lumpur, le commandant Kemp, déclaré disparu et retrouvé dans un hôpital dans la Capitale Malaysienne avant d’être transféré dans une clinique privée par les soins d’Air Mauritius, voilà un autre évènement qui vient porter un sale coup à la réputation de la compagnie aérienne locale.

Décidément les différends entre le management de la compagnie nationale aérienne et ses pilotes qui ne sont pas au beau fixe entraînent dans leur sillage une série d’évènements étranges. Il est temps de mettre un frein a tout cela avant que quelque chose de plus grave ne se produise. Il en va de la sécurité des passagers et de l’image internationale d’Air Mauritius.