Les marchands de l’Arab Town ne seront pas re- localisés dans l’Urban Terminal de Rose-Hill mais plutôt dans la nouvelle structure qui abritera le marché de la ville. C’est ce qui a été décidé lors du conseil municipal de Beau-Bassin/Rose-Hill vendredi. Une décision qui est favorablement ac- cueillie par les marchands concernés. Autre important dossier qui préoccupe les membres de l’oppo- sition : la rénovation du théâtre de Plaza.

Une source à la mai- rie des villes sœurs nous indique que les services d’un consultant seront sollicités afin qu’il puisse agir comme intermédiaire entre le promoteur du pro- jet de l’Urban Terminal et la municipalité. Mais le conseiller du PMSD, Zaed Nanhuck, dit cependant craindre que le promoteur n’accepte pas l’idée de la municipalité d’accommoder les marchands de l’Arab Town dans la structure du terminal.

« Le promoteur viendra avec sa propre maquette. C’est une firme privée et elle n’acceptera pas que la municipalité impose ses conditions, ni le prix des étals à allouer aux marchands. Ceci dit, les marchands de l’Arab Town seront complètement exclus du projet de développement. Les marchands ne pourront pas se permettre de payer le loyer des étals offerts par le promoteur », explique le conseiller. Ce dernier a alors proposé de les relocaliser dans la structure en béton qui sera construite pour réaménager le bazar. « J’ai tout le temps milité en faveur des marchands de l’Arab Town. Je n’accepterai pas qu’ils soient exclus des projets de dévelop- pement dans la ville. J’ai alors demandé d’amender le document de la mairie par rapport au projet pour inclure les marchands de l’Arab town dans la struc- ture du bazar. Le conseil a voté en faveur de cette proposition », dit-il. Sollicité pour une réaction, Imtazally Jaumeer, président de la Distributive Trader Employers’ Union, dit accueillir favorablement cette proposition. Toutefois, il compte en discuter avec les autres marchands pour connaître leur position. « Nous attendions certes à être relogés dans l’Ur- ban Terminal mais si nous sommes relocalisés dans la structure du bazar, c’est une bonne idée. Le nouvel Arab Town n’attire pas suffisam- ment de clients et il devient difficile de joindre les deux bouts », avance Imtazally Jaumeer. Le conseiller Zaed Nanhuck : J’ai demandé d’amender le projet pour inclure les marchands del’Arab Town dans la structure du bazar.

Autre sujet abordé au conseil ce vendredi : l’appel d’offres pour solliciter l’expertise d’un consultant national ou international pour s’occuper du projet de rénovation du théâtre de Plaza. Le conseiller du PMSD, Zaed Nanhuck, a objecté à cette proposition, expliquant que cette expertise est disponible à Maurice également. « J’ai carrément objecté mais la majorité a voté en sa faveur. Par ailleurs, le maire sou- ligne que Central Procure- ment Board (CPB) a établi comme critère que le Project manager de la firme choisie devra compter au moins 15 années d’expérience alors que les autres membres de son équipe peuvent en avoir dix. Lorsque j’ai demandé la raison derrière ce critère, le maire s’est abstenu d’une réponse explicite, affirmant que c’est la décision du CPB. C’est quand même un projet valant Rs 300 millions et il y a un manque de transparence », rétorque Zaed Nan- huck.

Au sujet des heures d’ouverture du Jardin Balfour, à Beau-Bassin, le maire a souligné que le jardin est ouvert du lundi au di- manche de 5h à 20h. Une décision qui est en vigueur depuis le 8 mars dernier.