— Hé toi, c’est bien triste la vieillesse. Tu crois que nous aussi un jour on va finir comme ça.
— Qu’est-ce que tu es en train de raconter là ? On va finir comme kisenla ?
— Comme le bonhomme SAJ, toi.
— Qu’est-ce qu’il a fait encore, selon toi, le bonhomme SAJ ?
— Tu n’as pas lu dans les journaux ?
— Tu sais bien que je lis de moins en moins les journaux, ils sont systématiquement contre le gouvernement. Ils vont chercher toutes sortes de puces et de punaises ou de lipoupoule pour critiquer le gouvernement.
— Tu ne vas pas oser me dire que tout ce que fait le gouvernement est bon, tout de même ? !
— Je ne dis pas que tout ce qu’il fait est bon, mais il faut reconnaître que tout ce qu’il fait n’est pas mauvais, tout de même.
— Donne-moi l’exemple d’une affaire qu’il a bien faite.
— Je pourrai te donner plusieurs exemples, mais je vais rester sur le budget. Malgré la situation économique difficile, il n’a pas augmenté les taxes, mais au contraire, a fait baisser le gaz et l’essence et n’a pas augmenté le prix des alcools et des cigarettes.
— En ce qui concerne l’essence et le gaz, on peut se demander si le gouvernement n’a pas décidé d’une augmentation avant juste pour pouvoir faire une baisse dans le budget en prévision des prochaines élections.
— S’il n’avait pas baissé les prix de l’essence et du gaz, on aurait dit que c’est un gouvernement domineur. Il le fait et tu dis que c’est un calcul électoral.
— Tout le monde sait que le gouvernement a les yeux fixés sur les prochaines élections et fait sa politique en fonction de ça.
— Mais tous les gouvernements ont toujours fait comme ça, mais on a oublié. Tout comme on a oublié tout ce que Ramgoolam a fait.
— Ramgoolam n’avait pas essayé de faire nommer la cousine de sa femme, qui est était son agent et est sa conseillère, sur deux comités électoraux.
— Oui, mais Navin avait donné les restaurants de l’aéroport, les magasins des centres commerciaux et les pleins pouvoirs à lady Cotomili…
—… à kisenla tu dis ?
— Ne me dis pas que tu as déjà oublié ? On a la mémoire mari courte dans l’opposition. Tu ne te rappelles plus de Madame « ou konné ki moi ou » qui avait fait fermer un agent du MSM juste parce qu’il avait pris sa photo le jour des élections ?
— Aio, là tu es en train de rentrer dans la vie privée des gens…
— Ah bon ? Quand un PM fait sa copine — pour ne pas dire autre chose — avoir le contrat du restaurant de l’aéroport, c’est une affaire privée ? Parce que selon toi l’aéroport appartenait à ce PM la ?
— En tout cas, je trouve que tu es bien mal placée pour parler de l’aéroport.
— Ah bon ? C’est pas vrai que Lady Cotomili avait eu le contrat du restaurant de l’aéroport ?
— Je ne dis pas le contraire. Mais je dis aussi que la fille de la tante du PM a eu le contrat de vente des biscuits à la boutique de l’aéroport.
— Et alors ? Il avait un appel d’offres, elle a répondu et son offre a été acceptée.
— Elle devait sûrement savoir qu’elle allait avoir le contrat avant que l’appel d’offres soit lancé !
— Aio ! Tu es pareille comme l’opposition et une certaine presse : tout ce que fait le gouvernement n’est pas bon. On a oublié tout ce que Ramgoolam a fait, et Dieu sait s’il a fait des choses pendant ses deux mandats.
— Tu sais bien que je suis mauve moi, pas rouge.
— En t’écoutant parler, on pourrait se demander si le rouge et le mauve ne sont pas mélangés pour faire une alliance imbattable comme en 2014 !
— Tu sais bien que c’est une erreur politique qui ne se reproduira pas.
— L’avenir nous le dira. Dis-moi un coup : tu t’es dérangée juste pour me dire que le gouvernement est mauvais ?
— Non, je voulais te parler du discours du bonhomme sur le budget. Tu sais qu’il a parlé plus de deux heures et demie samedi dernier au Parlement !
— Et alors ? Quand il ferme sa bouche, on dit qu’il n’a rien à dire et quand il fait un long discours, on dit qu’il parle trop. Il faudrait savoir, tout de même !
— Ecoute… quand même : il a parlé deux heures été demie alors que tous les députés n’ont même pas droit à une heure pour le budget.
— Ecoute, c’est le ministre mentor, tout de même.
— Ce n’est pas un poste constitutionnel, il n’est qu’un député comme les autres. En plus il a passé deux heures à parler de son fils, pas du budget. Et la Speaker l’a laissé faire sans l’interrompre. Normal : c’est sa cousine. Elle n’allait pas empêcher de faire les éloges de son neveu. Vive la dynastie !
— Je trouve que tu as un mari toupet, toi. En tant que militante, il y a des mots que tu ne devrais plus employer maintenant.
— Ah bon ? Et quels mots s’il te plaît ?
— Le mot dynastie en particulier.
— Et pourquoi ça ?
— Parce que depuis dimanche dernier ton MMM a un leader qui a sa fille, son gendre et sa belle-sœur dans le comité central du parti. Tu trouves que le MMM est moins dynastique que le MSM ?