photo illustration

Joël Mélisse, représentant du village de Bambous au conseil de district de Rivière-Noire, est préoccupé par l’état du dispensaire de Bambous. Il ne supporte plus le fait de voir des patients s’y entasser comme des sardines dans une boîte.

Il demande ainsi au gouvernement de construire au plus vite une médiclinique sur une portion de terrain de 2 000 m carrés que le conseil de district de Rivière-Noire avait mis à la disposition du ministère de la Santé il y a un an.

Le terrain en question se trouve à quelques mètres du siège du conseil de district, à Geoffroy, Bambous. « Le terrain est resté inoccupé depuis. Avec les nouveaux mor- cellements qui sont venus s’ajouter au nombre des habitants, 30 000 environ, le dispensaire accueille chaque jour un plus grand nombre de patients.

La situation devient ingérable. Et comme il n’y a pas suffisamment d’espace pour installer des équipements, les habitants doivent aller dans d’autres centres de santé pour se faire soigner. Il est temps que le gouvernement nous prenne au sérieux », a souhaité Joël Mélisse.