Dans le milieu légal et celui de la défense des droits de l’homme, il est surnommé celui qui fait fermer les dossiers, au lieu de les ouvrir et de faire son job, pour lequel il est grassement payé. Ce président d’une institution d’État est en train de remuer ciel et terre pour que son contrat, qui est arrivé à expiration, soit renouvelé une fois encore.

Pour ce faire, il a alerté tous ses lobbies et il en possède un nombre considérable pour avoir pu garder son poste malgré plusieurs changements de gouvernements et malgré son bilan d’une maigreur extrême et sa mauvaise réputation. Est-ce qu’il parviendra, une fois de plus, à faire renouveler son contrat, en dépit du fait que plusieurs membres du gouvernement y sont opposés?