Alors qu’ils avaient été préparés depuis la veille pour être à jeun pour subir leur opération dans la journée de jeudi, certains patients ont dû patienter jusqu’au lendemain pour être opérés. Cela s’est passé à l’hôpital Moka où une équipe de chirurgiens pakistanais avec, à leur tête le Dr Wajid Ali Khan, était de passage pendant une semaine. Si les opérations se sont correctement déroulées, les patients déplorent le bouleversement du planning jeudi.
En effet, alors qu’ils attendaient pour subir leur opération, ils ont été prévenus que les quatre chirurgiens ont dû revoir leur programme — sans planification au préalable avec l’hôpital — en raison d’une rencontre avec le ministre Showkutally Soodhun. Rencontre prévue dans la matinée de jeudi suivie d’une autre avec le vice-Premier ministre et ministre du Tourisme, Xavier Duval, qui cependant a été annulée.
Sollicité sur cette affaire, le directeur de l’hôpital de Moka confirme qu’il y a bien eu cette rencontre jeudi, mais n’a pas souhaité donné plus de détails sur le chamboulement au niveau du planning des opérations.
Ce qui surprend plusieurs observateurs dans le milieu hospitalier, c’est qu’outre la manière de procéder au niveau du bureau du ministre Soodhun qui n’a pas prévenu l’hôpital de cette rencontre, c’est que d’autres chirurgiens de Genève étaient également à Maurice il y a deux semaines, et n’ont, eux, pas eu droit à ce type de réunion. D’où les interrogations quant au rôle du ministre des Terres et du Logement, car si le ministère de la Santé a signé un MoU avec le Pakistan pour les opérations délicates, un MoU a aussi été signé avec Genève. D’autant qu’il était prévu que le ministre de la Santé, Anil Gayan, rencontre les chirurgiens pakistanais vendredi. Certains se demandent même si le ministre de la Santé est au courant de la rencontre de Showkutally Soodhun avec ces médecins.