Les débats sur la demande de remise en liberté conditionnelle de Mamade Emamally, un chauffeur de taxi de 45 ans, ont eu lieu hier. Ce dernier est poursuivi devant la Cour d’assises sous une charge de manslaughter, étant accusé d’avoir tué Abdool Raouf Choomka, 53 ans, un ramasseur de bouteilles de Plaine-Verte.
La poursuite, représentée par Me Roshan Santokhee, avait objecté à la demande de remise en liberté conditionnelle logée par Me Gavin Glover, l’avocat de l’accusé. Le sergent Saed Ackbar avait ainsi été appelé à la barre des témoins hier pour soutenir l’objection. Il a évoqué les risques que Mamade Emamally tente de fuir le pays ou interfère avec les témoins de l’enquête policière.
Me Gavin Glover avait fait état par ailleurs des dispositions prises par la grande soeur de l’accusé, qui vit à Petit-Verger, St-Pierre, pour loger son frère et veiller à ce qu’il se plie aux conditions qui lui seront imposées jusqu’à ce que le procès arrive à terme, s’il recouvre la liberté. Toutefois, celle-ci ne s’est pas présentée à la Cour lors de la séance d’hier. Le juge devait de plus refuser la demande de renvoi, formulée par la poursuite, afin qu’elle puisse venir témoigner. La décision du juge sur la demande de remise en liberté conditionnelle sera connue à une date ultérieure.