Le dirigeant déchu Mouammar Kadhafi a été tué d’une balle dans la tête lors d’un échange de tirs jeudi à Syrte, sa ville d’origine, a déclaré le chef de l’exécutif du Conseil national de transition (CNT), Mahmoud Jibril.
« Quand il a été retrouvé, il était en bonne santé et portait une arme », a dit M. Jibril lors d’une conférence de presse à Tripoli, ajoutant qu’il avait ensuite été conduit vers un pick-up.
« Quand le véhicule a démarré, il a été pris dans un échange de tirs entre des combattants pro-Kadhafi et des révolutionnaires, et il a été tué d’une balle dans la tête », a-t-il ajouté.
« Il était vivant jusqu’à son arrivé à l’hôpital » de Misrata, a précisé le chef de l’exécutif libyen.
Plus tôt, Mohamed Leith, commandant des forces CNT dans la zone sud de Misrata (est), a déclaré que « Kadhafi se trouvait dans une Jeep sur laquelle les rebelles ont ouvert le feu. Il en est sorti et a tenté de fuir. Il s’est réfugié dans un égout. Les rebelles ont ouvert le feu de nouveau et il en est sorti portant une kalachnikov d’une main et un pistolet de l’autre ».
« Il a regardé à gauche et à droite, demandant +qu’est-ce qui se passe+. Les rebelles ont ouvert le feu de nouveau, le blessant à l’épaule et à la jambe et il a succombé ensuite », a-t-il ajouté.