L’opération de grève de la faim a commencé ce midi comme prévu aujourd’hui lundi 9 juin au Jardin de la Compagnie à Port-Louis. Sans retour concret du management de la Central Water Authority (CWA), Atma Shanto, le syndicaliste de la Fédération des Travailleurs Unis, et sept autres ex-employés de la compagnie ont décidé d’entamer une grève pour la réinsertion immédiate des 150 licenciés.

Plusieurs membres syndicalistes se sont également réunis auprès des grévistes pour apporter leur soutien. Parmi, on retrouve les membres de Resistanz ek Alternativ ainsi que le General Workers, CTSP, la Confederation of Free Trade Unions (CFTU), entre autres.

Les syndicalistes travaillent actuellement sur une lettre, qui sera déposée au Bureau du Premier ministre demain afin de faire bouger la situation.

« C’est une injustice commise envers ces 150 travailleurs, ils disposent entre 10 et 20 ans de services au sein de cette entreprise et aujourd’hui ils sont sur le pavé », a déclaré Dewan Quedou, président de la Mauritius Trade Union Congress (MTUC).

Il explique également que plusieurs instances mondiales ont été alertées afin que cette affaire soit entendue soit l’International Trade Union Confederation (ITUC), l’International Labour Organisation (ILO) et le World Federation of Trade Union (WFTU).