Les grévistes de la faim de la CWA ont reçu ce matin la visite de plusieurs politiciens avant la séance parlementaire. Le premier à se présenter était Bashir Jahangeer, du MSM. Il s’est entretenu avec le syndicaliste Atma Shanto, cherchant des clarifications sur le statut exact des licenciés à la CWA.

Après Bashir Jahangeer, ce sont les députés du PMSD — en l’occurrence Aurore Perraud, Malini Seewocksing, Guito Lepoigneur et Salim Abbas Mamode — qui ont rendu visite aux grévistes. Ils ont soutenu que le PMSD « suit la situation de près », rappelant que le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, avait même posé une Private Notice Question sur ce licenciement.

Guito Lepoigneur a déclaré par la suite que cette situation relève d’un « drame humain ». Et d’ajouter: « Il n’est pas normal que des personnes ayant 20 ans de service à la CWA, peu importe la manière dont elles ont été recrutées au départ, soient licenciées pour être remplacées par des agents politiques. Ivan Collendavelloo n’a pas pensé au côté humain. Certains ne peuvent plus subvenir aux besoins de leur famille ou rembourser leurs emprunts. »

Salim Abbas Mamode a lui aussi soutenu que c’est une situation « injuste de remplacer des anciens par des nouveaux », car « cela démontre que ce gouvernement agit par instinct politique ».