Kyle Kahn après son agression dans la baie de Tamarin

Le surf local souffre d’une nouvelle polémique à l’international. Kyle Kahn, un Sud-Africain établi à Maurice depuis un an et demi, et son fils de 13 ans ont été agressés par des surfeurs locaux dans la baie de Tamarin, le vendredi 22 juin.

La raison : le fils de Kyle Kahn surfait dans les eaux de Tamarin, ce qui n’a guère plu aux surfeurs locaux.

Kyle Kahn regrette l’attitude de ces derniers, d’autant que Maurice est présentée à l’international comme une destination attrayante pour les surfeurs. Le visage boursoufflé et ensanglanté, il dénonce tout cela dans une vidéo publiée le 11 juillet sur YouTube — qui comptabilise actuellement plus de 21 000 vues —, et revient sur son agression et celle de son fils.

Ce dernier et son groupe d’amis, dit le Sud-Africain, se filmaient en train de surfer dans la baie de Tamarin. Des surfeurs les ont toutefois avertis qu’ils ne devaient pas filmer et surfer ici.

« One of them smacked my son, who’s thirteen. They also smacked and punched some other kids as well »

Kyle Kahn est alors intervenu. « Je leur ai dit que c’était totalement inacceptable, qu’ils avaient dépassé les bornes. Lui et ses amis n’étaient pas ravis de ce que je leur disais. Ils m’ont retenu et m’ont donné quelques coups de poings. Je n’ai pas riposté ».

Contacté, un sportif de la région nous indique que « tout est une question d’orgueil ». Et d’ajouter: « Certains surfeurs locaux veulent garder l’exclusivité du spot de Tamarin et repoussent les étrangers qui y viennent. Ce phénomène n’est pas nouveau — ils font comme cela se fait à l’étranger où les locaux ont une priorité sur les vagues ».

« So much examples of their uncivilised behavior »

La vidéo de Kyle Kahn a été reprise par plusieurs médias, dont Beach Grit, un site spécialisé en surf, qui titre « Surf Rage (Part Two): Mauritius locals beat hell out of dad and son! ». L’article soutient que « we all know about the White Shorts in Mauritius, and there is so much terrible examples of their uncivilised behavior all over the internet ».

Dans la section des commentaires, tant sur YouTube que sur les médias internationaux, des surfeurs étrangers relatent leurs mauvaises expériences vécues dans les eaux mauriciennes à cause des surfeurs locaux.

« When I was there for 2 months in 94, many a solo session was interrupted by Franco Mauritian inbreeds that were totally incompetent on a surfboard yet persisted in trying to bully you out of the water, I guess nothing has changed », témoigne Dobalachy, un des internautes.

« Le souci, c’est que le site web touristique principal de Maurice encourage à venir à Maurice, et plus particulièrement, à surfer dans la baie de Tamarin (…) Ils doivent régler les problèmes qu’il y a ici ou en avertir les touristes », plaide Kyle Kahn.