Lindsay Morvan : " La formation de l'enfant débute à la maternelle "

PMSD Éducation

Le PMSD considère que la formation de l'enfant doit débuter à l'école maternelle, si ce n'est pas dès son inscription à une crèche. C'est ce qu'a fait ressortir le secrétaire général adjoint du Parti mauricien social démocrate (PMSD). Interrogé sur la question des mairats 2011, Lindsay Morvan rappelle que son parti avait proposé deux choix à ses partenaires de l'Alliance de l'Avenir et il a obtenu satisfaction.

Lindsay Morvan, secrétaire général adjoint et responsable des communications du PMSD, a animé samedi une conférence de presse, la dernière prévue cette année. À ses côtés, des dirigeants dont Richard Driver et Vylet Moothia, qui a repris ses activités politiques après quelques années de retrait en raison de ses obligations professionnelles.

Présentant une analyse des statistiques compilées à partir des résultats enregistrés aux examens du CPE 2010, Lindsay Morvan note une légère amélioration dans le taux de réussite contre celui enregistré, par exemple, en 2005. Le secrétaire général adjoint du PMSD estime toutefois que l'on doit analyser les données plus en profondeur.

" Le PMSD prône une prise en charge de l'enfant dès la maternelle. Certains enfants plus fortunés bénéficient d'un encadrement approprié, ce qui fait qu'ils sont en avance dès le départ sur les autres quand ils intègrent le primaire. Ainsi ceux qui prennent un mauvais départ arrivent difficilement à rattraper les autres. Le MMM, lui, trouve que régler la question de places au secondaire est la solution à tous les problèmes. Il fait fausse route ", commente Lindsay Morvan. Il salue l'initiative du ministère de l'Intégration sociale de préconiser la création de crèches partout à travers l'île, en particulier dans les poches de pauvreté, ce qui libérera les mères et les rendra disponibles à chercher du travail, tout en sachant que leurs enfants sont sous bonne garde. Ce qui leur permettra dans le même temps d'offrir à leurs enfants des moyens plus adéquats.

D'autres bonnes notes sont relevées par le porte-parole du PMSD. Parmi, la création de l'Akademi Kreol Morisien, qui permettra définitivement l'utilisation du kreol comme langue d'enseignement dans toutes les matières, la subvention sur les frais d'examens SC / HSC étendue aux familles touchant jusqu'à Rs 14 500 mensuellement, l'augmentation du nombre de bourses de l'État pour les études tertiaires de 12 à 50, dont 24 sont réservées aux enfants des familles à revenus modestes. " Quoiqu'il en soit, la synergie entre parents et enseignants est primordiale. Tous deux œuvrent pour l'épanouissement de l'enfant. Il est donc tout à fait naturel que l'on s'entende sur les modalités pour pouvoir garantir son évolution ", conclut Lindsay Morvan.

À une question d'un journaliste sur le renouvellement des mairats, Lindsay Morvan insiste sur le fait que dans une alliance, " il faut que le dialogue perdure entre les partenaires pour que chacun ait le respect qu'il mérite. Lorsqu'un problème surgit, on parvient à le résoudre à travers le dialogue et c'est ce qui s'est produit pour l'élection du lord-maire ".