Velogic, société leader en matière de services logistiques, et filiale du groupe Rogers, a fait l’acquisition de deux sociétés kényanes en partenariat avec The Kibo Fund, fonds de Private Equity (participation au capital des entreprises), du groupe CIEL.
Grâce à sa participation dans les sociétés General Gargo Services et General Cargo Transport, qui proposent des services de dédouanement et de transport routier, Velogic va asseoir sa présence sur un marché kényan en plein développement ainsi qu’en Afrique de l’Est. « Cette prise de participation s’inscrit dans une politique d’expansion que mène Velogic depuis 20 ans. La nécessité d’élargir son champ d’action s’explique par un marché mauricien étriqué, où le niveau des exportations stagne depuis la délocalisation de la production textile », indique-t-on dans les milieux du groupe ENL, principal actionnaire du groupe Rogers.
Ces mêmes milieux font ressortir que, malgré une hausse des importations, Velogic se voit dans l’obligation de se tourner vers l’étranger pour accroître ses activités. Vu sa proximité et sa stabilité, l’Afrique de l’Est offre des opportunités à explorer de près. « La population d’Afrique est nettement plus importante qu’à Maurice. Le classement moyen et la consommation sont donc également en hausse, ce qui attire de plus en plus d’investisseurs », souligne ENL dans son magazine d’entreprise.
L’acquisition des deux sociétés kényanes a pris une année avant d’être concrétisée. Les représentants de Velogic et de The Kibo Fund, souligne-t-on, ont abattu un gros travail en amont, ayant eu d’abord à identifier les opportunités avant de lever les fonds nécessaires pour la réalisation de la transaction.
Pour l’aboutissement du projet d’acquisition, Velogic a eu à faire appel à son Head of Business Development, Mehul Bhatt. Ce dernier s’est vu confier le poste de Country Manager pour le Kenya. « Les opportunités ont été identifiées et les négociations bouclées, mais d’autres défis feront surface, car il s’agit pour Velogic d’opérer dans un environnement social, politique et économique différent et beaucoup plus concurrentiel que celui de Maurice », indique Enlighten, le magazine du groupe ENL.
Selon Vishal Nunkoo, Chief Executive Officer de Velogic, le Kenya se présente comme la deuxième plus grande structure d’opérations de Velogic après celle de Maurice. Le bureau au Kenya emploie quelque 200 personnes et son chiffre d’affaires tourne autour de USD 8,5 millions. Après cette implantation au Kenya, la direction de Velogic compte s’attaquer aux marchés tanzanien et ougandais.
Velogic a été lancé en octobre 2009 pour regrouper, sous une seule marque, toutes les activités logistiques par le groupe Rogers depuis plus d’une trentaine d’années. Velogic a une forte présence internationale, opérant 32 bureaux dans huit territoires : Bangladesh, Kenya, France, Inde, Madagascar, Maurice, Mozambique et La Réunion. Sa stratégie est de renforcer sa présence dans l’océan Indien tout en proposant des solutions de service logistique taillées sur mesure à travers le monde par le truchement d’un réseau d’agents de bonne réputation.
Velogic a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de USD 85 millions en 2015.