L’audition pendant un peu plus de quatre heures de celui qui est présenté comme le « temwin sok samachar » par la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême Paul Lam Shang Leen, relance tout l’intérêt autour de la connexion politique avec la mafia de la drogue, non seulement à Maurice mais également au niveau de la région. Ce Special Witness, qui a été entendu dans des conditions de sécurité renforcées, a ciblé au moins trois VVIPs, bien connectés avec le pouvoir politique en place avec des « detailed and well-documented prima facie evidence » de leurs frottements avec des parrains de la drogue et des Drugs Dealings.