Que la tranquillité et l’harmonie continuent à régner sur Maurice et que la population soit protégée de toutes les calamités et catastrophes naturelles. C’est dans cette optique qu’une prière sera dite ce dimanche à Grand-Bassin. “Rudra Maha Yaj” est une prière spéciale, surtout avant les célébrations de la fête Maha Shivaratree, qui sera organisée par la Mauritius Sanathan Dharma Temple Federation. Par la suite, une autre prière, “Rudra Abhishek”, sera dite dans tous les temples pendant les 11 prochains jours après le “Rudra Maha Yaj”. Annonce faite hier par le président de la fédération, Rajendra Ramdhean, à son siège, à Réduit.

Rajendra Ramdhean soutient que les préparatifs en marge des célébrations de la fête Maha Shivaratree ont déjà débuté. « Le nettoyage dans les 300 “mandirs” affiliés à la MSDTF est en cours. Le 17 février dernier, nos membres étaient à Grand-Bassin pour participer au nettoyage du lac sacré. Maintenant, nous nous préparons pour le “Rudra Maha Yaj”, qui se tiendra ce dimanche à Grand-Bassin. Nos membres y seront depuis la veille », affirme le président.

Cette prière débutera à 8h et prendra fin à midi. La MSDTF invite tous les dévots du Dieu Shiv à y participer. Il souligne que la MSDTF a pris les dispositions nécessaires pour donner des offrandes à tous les dévots présents. Puis, il explique qu’une deuxième prière spéciale, qui débutera lundi et qui s’étendra sur 11 jours, sera organisée dans tous les temples à travers Maurice. « Nous allons prier pour que la tranquillité continue à régner dans notre pays et pour que Dieu protège notre petite île contre toutes les catastrophes naturelles. C’est une prière importante car nous prions non seule- ment pour les hindous mais pour tous les Mauriciens. Que nous soyons épargnés de toutes les calamités », dit-il.

En ce qui concerne la cérémonie de lancement des célébrations de la fête Maha Shivaratree, Rajendra Ramdhean soutient qu’une invitation a été envoyée au Premier ministre pour qu’il soit leur invité d’honneur à cette occasion. « Toutefois, nous n’avons reçu aucune réponse à ce stade », dit-il.