Trois des quatre handballeurs expatriés mauriciens sont inéligibles pour les 9es Jeux des Iles de l’océan Indien. Damien Lauret, Anita Grapinet et Stéphania Shiekmeera, nés de parents mauriciens et résidant à l’île soeur, mais ne détenant pas de passeport mauricien, ne peuvent défendre le quadricolore. Les démarches n’ont pas été effectuées afin qu’ils obtiennent la nationalité mauricienne dans les delais prescrits (soit les six derniers mois). Avec les règlements du Conseil International des Jeux en vigueur, ils sont « out » pour les JIOI. Par contre, le quatrième expatrié Pascal Arokeum répond sur le papier à ces exigences des Jeux.
Maurice annule sa participation à la Coupe d’Afrique des Nations (hommes). Raison évoquée, la tenue de cette échéance continentale se trouve être trop rapprochée des Jeux des Iles en août. par contre, des démarches sont entreprises pour la concrétisation d’un camp d’entraînement soit en Afrique du Sud soit au Kenya vers la fin du mois de juin.
Equidia-fr apporte des précisions sur l’affaire Ségeon/Triad Of Fortune après moins de 48h suivant l’article relatant la suspension du jockey, considérant qu’il ne reflète pas le point de vue du Français.
L’ancienne star de Liverpool, Robbie Fowler, 40 ans, débarque chez nous à l’initiative de la Barclays Bank. Durant son séjour, il anime un point de presse, participe aux activités interne de la Barclays et assiste au stade St François Xavier au derby de Port-Louis entre l’ASPL 2000 et la Cure Sylvester. Petite phrase significative du buteur des Reds à propos de l’entraîneur de Liverpool : « Brendan Rodgers a été critiqué. L’année dernière à pareille époque, tout le monde disait qu’il était le meilleur entraîneur au monde. Cette année, il est passé du meilleur au pire… »
Le jeune Grégory Lagane, 18 ans, signe sa toute première victoire dans une course à étapes sur nos routes dans le Colin Mayer Classic. Jadis une prestigieuse épreuve (réduite à une course d’un jour lors de l’édition 2014), s’est réinventée avec un gagnant inédit pour sa relance. Comme un symbole ce sont les frères Lagane qui ont marqué le coup, avec Grégory en vainqueur final et son frère cadet Christopher son premier dauphin.
Les Mauriciens tentent une percée dans le circuit ITF/CAT U12 et U14 au Botswana. Quatre des nôtres, Sarah Introcaso et Lucas Lai Fat Fur (U12), Jason Espitalier-Noël et Christopher FoK Kow (U14) accèdent aux quarts de finale du tournoi à Gaborone. Introcaso fera même mieux puisqu’elle sera sacrée vainqueur du double filles, associée à la Sud-Africaine Christine Kruger.
Lincoln à Rio
George Coetzee s’offre au forceps l’AfrAsia Bank Mauritius Open à l’Heritage Golf Course de Bel Ombre. Le Sud-Africain devient le premier golfeur à s’imposer dans un tournoi tri sanctionné Sunshine European and Asian Tours jamais organisé sur notre sol et doté de 1 M€ (?Rs 40M). Il repart avec 166 660€ (?Rs 6,7M) sur son compte en banque.
La sélection mauricienne d’haltérophile prend forme au terme de la seconde manche de la Ligue nationale. Cette levée permet à Jonathan Coret (344 points en -62 kg) et Roilya Ranaivoson (257 points chez les -58 kg) d’émerger comme les meilleurs athlètes de la compétition, selon la formule Sinclair basé sur un système de pointage par rapport au record du monde de la catégorie et de divers paramètres techniques. Dans la foulée, le groupe pour les 9es JIOI est finalisé, avec le retour en sélection de Hansley Gaya (30 ans) et d’Anthony Madanamootoo.
À peine la nouvelle saison hippique démarrée et voilà déjà deux cas de dopage de chevaux allégué. De l’urine anormale est trouvée sur Lucky Valentine et Craftsman, tous deux vainqueurs (5e journée). Le produit détecté est un stimulant. Les entraîneurs incriminés demandent que les échantillons B soient analysés au Laboratoire des Courses Hippiques à Paris.
Yannick Lincoln on the road to Rio 2016. Le vététiste réussit l’exploit de se qualifier en terminant 6e dans l’épreuve élite des championnats d’Afrique VTT, qualificative aux prochains Jeux Olympiques. Il termine après cinq Sud-Africains, dont le vainqueur, James Reid, termine la course longue de 42 km en 1h54’28. Lincoln est crédité de 2h05’12. Le top 10, majoritairement composé de Sud-Africains, se retrouvera à Rio en juillet 2016.
La première édition du Trophée Vent Ouest Sud Est à trois étapes est remportée par le jeune vétéran Steward Pharmasse. En l’absence de Yannick Lincoln (à la recherche d’une qualification olympique au Rwanda), le coureur de FFSC-KFC assoit sa domination dans la course finale, le Grand Prix Omnicane.
La jeune pugiliste Chloé Gabriel, née de parents mauriciens et vivant en Irlande, devient championne nationale des -12 ans à Dublin. Elle repousse en finale le challenge de Shannon Kelly à l’unanimité des juges pour signer le premier parin de sa carrière. Elle devient de surcroît la première boxeuse de la Mulhuddart Boxing Academy à décrocher un titre national.
Aux championnats d’Afrique de triathlon en Égypte, Laurent L’Entêté s’adjuge la médaille de bronze dans l’épreuve des juniors hommes. Quatre petites secondes seulement départagent le Mauricien du Sud-Africain Wicky Saunders, médaillé d’argent. L’or revient à un autre triathlète du pays de Mandela, Nicholas Quenet.
Le Club M version 9es JIOI, est finalisé sans les frères Bru, Jonathan et Kevin, de même que Fabrice Pitchia (un des meilleurs Mauriciens aux JIOI 2011 aux Seychelles). L’entraîneur Didier Six emmène le groupe des 20 à la Cosafa Cup, préparatoire aux footballeurs mauriciens pour le rendez-vous des Jeux. Par contre, la présence d’Andy Sophie, pro à la Réunion, est confirmée.
Circuit pro de tennis
Les nageurs mauriciens récoltent 56 médailles aux championnats d’Afrique de la zone 4 en Angola. Avec 26 or, 20 argent et 11 bronze, nos compatriotes font mieux que lors de la précédente édition disputée en Ouganda. Parmi ceux qui ont particulièrement brillé, on note Tessa Ip Hen Cheung, Leah Foo Sem Fah (record au 50m papillon des 12 ans), Ryan Fok Shun (record 50m dos chez les 13 ans) et Varen Lutchmanen (deux records 50m dos et 200m brasse).
La sélection mauricienne junior de golf s’approprie la palme en gross au All Africa Junior Challenge Cup en Zambie. Un des siens, Pierre Pellegrin, s’offre l’exploit à sa première participation, de terminer à la première place des golfeurs en net avec un score de +5 sur son handicap. Dix pays avaient participé à ce tournoi, où l’Afrique du Sud a signé un 17e succès de suite en net.
Cinq records et visa mondial pour Bradley Vincent aux championnats d’hiver. Le chef de file de Camo éclabousse de sa classe cette double journée de compétition. Son club se montre intraitable dans la majeure partie de ces championnats. La cerise sur le gâteau de Vincent demeure la réalisation des minima B au 100m nage libre des championnats du monde à Kazan.
Le Club M prend la porte de sortie dans la Cosafa Cup. Après une défaite d’entrée 0-2 face au Zimbabwe, la bande à Didier Six enregistre un deuxième revers, cette fois face à la Namibie, synonyme d’élimination dans un groupe à quatre (Zimbabwe, Namibie, Seychelles et Maurice). Ce match contre les Namibiens est marqué par une double expulsion, celle du défenseur Bruno Ravina (65e) puis de Didier Six (73e). C’est là que commencera les malheurs du sélectionneur français au sein du Club M. Le dernier match contre les Seychelles permet quand même au Club M de prendre sa revanche sur les Dallons qui avait privé aux Mauriciens la médaille d’or aux 9es JIOI.
22 pays donnent vie au premier circuit féminin pro de l’océan Indien de tennis. L’initiative revient à Mary Pierce quatre fois vainqueur du Grand Chelem. La Franco-Américaine qui passe beaucoup de temps à Maurice s’entoure d’une brochette de sponsors (Lux*, City Sport, Office du Tourisme, Club de Riverland et de Grand-Baie La Croisette entre autres) pour des IO Series à quatre étapes à Madagascar, la Réunion et Maurice.
Feu d’artifice pour les tireurs mauriciens qui ramènent trois médailles d’or et une d’argent au terme de la 21e édition de la Coupe du Monde de kick-boxing en Hongrie. William Bouton, Fabrice Bauluck et James Agathe se retrouvent sur la plus haute marche du podium, tandis que Burtlan Simiss décroche l’argent après une finale 100 % mauricienne face à Bauluck.
Quatre mois après sa prise de fonctions, Didier Six est « fired ». Tout est parti de Six lui-même lors de la folle semaine à la Cosafa Cup en Afrique du Sud. Au retour de la délégation, le Français rentre directement en France. La MFA, sans nouvelles de son sélectionneur, se dissocie de lui. « Il a disparu dans la nature… » se contente de dire Samir Sobha, le président de la MFA. Six revient quelques jours après pour des explications. Mais la rupture est consommée.