Ramapatee Gujadhur présentant son jockey Daniel Stackhouse à Rajkamal Taposeea, président du MTC, avant le tirage au sort des lignes

J-3 de la 167e édition du Maiden et déjà le dernier virage amorcé avec l’exercice du tirage des lignes attribuées aux partants du Ruban bleu, hier soir, dans une ambiance bon enfant au Eighty-Eight Restaurant à Bagatelle. Une mise en place traditionnelle où les conversations allaient bon train, tournant autour de la forme des principaux acteurs de cette classique reine de la saison. Kingmambo’s Legacy, qui figurait dans les engagements, est définitivement out, avec la confirmation de son entraîneur Preetam Daby ce matin. La succession d’Enaad est ouverte, avec une option historique pour le n°1 de la casaque bleu électrique, qui veut rejoindre Lines Of Power, seul double vainqueur classique d’affilée en plus de deux siècles d’histoire au Champ de Mars.

L’entourage de l’établissement Gujadhur joue la carte de la prudence, même s’il sera nettement avantagé au niveau de la représentativité, avec quatre partants sur les onze annoncés. « Les statistiques sont défavorables à Enaad, car il n’y a que Lines Of Power qui a pu remporter le Maiden deux fois de suite (1988 et 1989). Notre tâche est ardue. Ten Gun Salute a de la classe. Our Emperor est un vrai stayer. On garde les pieds bien sur terre », s’est plu à dire l’entraîneur Ramapatee Gujadhur, dont le coursier a tiré la ligne 6 des mains de son jockey, Daniel Stackhouse. « I’m happy withe the barrier 6… », a laissé entendre la cravache australienne à l’heure du tirage au sort.

Ten Gun Salute, le premier à se positionner dans la meute des challengers et qui partira du couloir 8, a la confiance de son jockey vétéran Robbie Fradd, même si la tenue du porte-drapeau de Gilbert Rousset a alimenté une partie des débats de la soirée d’hier. « I’m confident. My horse can handle the 2400m. It won’t be an easy game, but I will be happy to please Gilbert’s people », souligne le jockey, 54 ans en décembre.

Ils seront quatre local boys dans ce Maiden 2018. Avec en locomotive le jeune Jameer Allyhosain, actuel deuxième (14 victoires) au classement des jockeys, à seulement deux longueurs du leader Fradd. « Je suis très motivé de monter pour la première fois dans le Maiden. St Tropez (ligne 3) est un jeune coursier prometteur qui a bien fait lors de son grass gallop mardi », rappelle le Mauricien.

Avec deux partants dans les plans, le jeune entraîneur Preetam Daby ne pourra finalement s’appuyer que sur Dreamforest, Kingmambo’s Legacy étant contraint au forfait. « N’ayant pas travaillé cette semaine, c’est logique que Kingmambo’s Legacy se retire dans ce Maiden », nous a déclaré l’entraîneur, au téléphone ce matin. On parle même d’un retrait dans l’effectif de ce cheval.

Si les jockeys Nishal Teeha (Dawn Raid, couloir 12), Jameer Allyhosain (St Tropez, 3), Swapneel Rama (The Great One, 2), Sunil Bussunt (Disco Al, 4) étaient booked pour cette classique reine depuis quelques jours maintenant, Imran Chisty (Our Emperor, 10), Cédric Ségeon (Dreamforest, 9) et Tristan Godden (Wild Horizon, 5) seront désormais également mis de la partie dimanche.

Rajkamal Taposeea, président du Mauritius Turf Club, s’est réjoui à nouveau du soutien d’Air Mauritius pour la saison hippique 2018. « Des stakes money de Rs 2M seront distribués dans ce Maiden. Que le spectacle et le fair-play soient de mise. » Prem Sewpaul, Programme Manager Corporate Communications à Air Mauritius, souligne de son côté le rôle de « stayer » de la compagnie d’aviation nationale, laquelle « s’associe historiquement » à cet événement qualifié de « Nou Maiden nou Fierté. »

Tirage des lignes de l’édition 2018 de The Air Mauritius Maiden Cup !

Posted by Le Mauricien on Wednesday, August 29, 2018