Trop fort ! Enaad a été d’une classe au-dessus de ses adversaires dans le Maiden 2017. Il n’y a pas eu d’adversaire à sa taille. Il a fait honneur à son titre de meilleur stayer en Afrique du Sud. Ramapatee Gujadhur et tout son entourage peuvent être fiers de cette troisième classique de 2017, après la Duchesse et le Barbé. La Coupe d’Or pointe à l’horizon et la casaque bleu électrique peut faire table rase cette saison.
Parachute Man a tout tenté. Une tactique qui lui a donné toutes les chances de vaincre. Ricky Maingard a voulu sans doute surprendre ses adversaires. Déjà, avant la course, il avait laissé entendre qu’aucun adversaire n’avait intérêt que la course soit lancée sur des bases élevées. Il a ainsi essayé d’imposer sa loi. Mettre en place son rythme. La course a été courue sur un bon tempo. 23″47 pour les premiers 400m et le premier kilomètre a été couvert en moins d’un minute (59″62).
Parachute Man en tête, il fallait chercher où se trouvaient les adversaires, surtout Enaad. Scotsnog courait plus proche, soit en deuxième position. Il espérait sans doute mener le peloton, mais a été pris de vitesse par Parachute Man. Dreamforest avait profité de son bon numéro de corde. Il paraissait toutefois un peu trop proche de la tête de la course. Enaad n’était que huitième, assez loin du meneur. Les fans de la casaque bleu électrique pouvaient s’inquiéter, alors que ceux de Parachute Man pensaient que la victoire était possible ou même en poche. M L Jet, Trackmaster et Solar Star n’avaient pas voulu prendre de risque et s’étaient tranquillement placés à l’arrière-garde. Disco Al, lui, a tenté quelque chose à mi-parcours, sans toutefois pouvoir inquiéter le meneur.
En regardant de plus près la course d’Enaad, tout porte à croire que Steven Arnold l’a monté avec une très grande confiance. S’il pouvait voir où était Parachute Man, il avait toujours un certain retard à combler. À 600m de l’arrivée, Parachute Man avait toujours la main sur la course. Il ne donnait pas signe de faiblesse, mais ses adversaires n’étaient pas distancés. Tout restait possible pour eux. Mais la ligne droite ou plutôt les derniers 200m allaient être pénibles pour le vainqueur de 2016. Enaad s’est amené en puissance à l’extérieur. En quelques foulées, il avait vite fait de revenir sur les chevaux de tête et a laissé ses adversaires sur place sans être poussé à fond. Enaad était vraiment le plus fort et sa victoire ne souffre d’aucune discussion.
M L Jet a confirmé sa récente bonne course. Il était le premier des battus. Trackmaster n’a pas déçu son entourage avec une bonne troisième place à ce niveau. Solar Star a aussi terminé sur une bonne note pour priver Parachute Man de la quatrième place. Tabreek était pendant un moment bien placé pour une place d’honneur, mais le cheval a connu des ennuis et s’est contenté de la sixième place. Scotsnog a confirmé qu’il n’a pas la distance dans les jambes. Qatar Springs s’est effacé en ligne droite suite à une extrême fatigue, alors que Dreamforest ne s’étendait pas bien après la course.