Le Maiden, la passion des grands stayers

La Maiden Cup, course phare du calendrier hippique local, est l’épreuve sportive la plus suivie à Maurice. À tel point que toutes les activités s’arrêtent dans le pays pendant un peu plus de deux minutes, aimait à dire un ancien président du MTC. À quelques heures de ce Mauritian Derby long de 2400m, Turf Magazine invite ses lecteurs à un petit voyage dans le temps.
En 1843, Creeper ouvre le bal sur une distance de 12 furlongs et 190 yards, en 3m. 37s. Même les archives du Mauritius Turf Club n’ont pas le nom du jockey, car seul celui du propriétaire A. Gonnard y figure. Le premier jockey recensé vainqueur du Maiden avait pour nom White, sur Orlando, en 1856. Presque un siècle après, soit en 1951, le MTC va rallonger la distance, qui passait à 13 furlongs (ndlr : l’équivalent de 2600m). Pretty Mollie, la première lauréate, appartenait à la fameuse écurie Paul Clarenc. 11 ans plus tard, Captain Trial, monté par Brian Elder, fut le premier à s’illustrer sur la distance mythique de deux tours de piste, en 2m. 45s et 4/100es.
Les illustres vainqueurs
Parmi les vainqueurs les plus populaires dans le temps, on peut retenir le nom de Sepoy (1953), Elaine (1954), Demdyke (1961), Mystic Snow (1965) et Verdot (1969). À faire ressortir que Zillah (1971) est la dernière jument à avoir brillé dans le Maiden. En 1963, Saman remportait la plus grande course du pays, imité par son… fils, Samat, en 1973. En selle sur High Hearted (1978), feu Jason Espitalier-Noël est le premier Mauricien à avoir inscrit son nom aux tablettes des vainqueurs. Fait unique, en 1979, Beacon Top (Joey Byrnes) l’emporta devant Blacksmith (David Byrnes). Le père devançant le fils ! Monsieur Blanc, appartenant à feu Ram Ruhee, a été le dernier à s’imposer sur deux tours.
En 1983, le MTC ramène le Maiden sur 2400m. Noble Salute survola l’épreuve. Lines Of Power (1988 et 1989) et Have Mercy (2003 et 2005) sont à ce jour les deux seuls à avoir remporté le Maiden en deux occasions. Fait unique, Samraj Mahadia s’est imposé deux fois avec Have Mercy. De 2008 à 2011, le MTC réduisait la distance, qui passait alors à 2300m. Mr Brock, Solar Symbol, Captain’s Knock et Senor Versace (un hongre gris) enlevaient successivement la course vedette du calendrier hippique.
Depuis 2012, une édition remportée par Ice Axe, la course revient sur 2400m. Les derniers lauréats ont pour noms Intercontinental, le détenteur du record de la distance, Man To Man, Vettel et Parachute Man. À noter que les jockeys mauriciens à avoir triomphé dans les trois dernières éditions sont Rye Joorawon (2014 et 2016) et Kevin Ghunowa (2015).
Le stayer authentique
Selon le jockey Glen Hatt, qui a réalisé le triplé dans le Maiden avec Pinehurst en 1998, Ubusuku en 2007 et Solar Symbol 2009), « pour remporter le Maiden, il ne faut pas compter sur le facteur chance ou encore de circonstances favorables. Au préalable, il faut avoir sous la main un authentique stayer, soit un cheval qui a une endurance dépassant la distance de la course, un terrain à sa convenance et un bon timing », avait-il déclaré après son triomphe sur l’alezan Solar Symbol il y a huit ans. C’est dans cette logique que Have Mercy l’a fait en deux occasions, alors que Rhythmically et World Focus ont, eux, peiné dans les derniers mètres. Par ailleurs, sur une question de timing, To The Line est venu souffler la victoire à Tabascorez, en 2006, avec un ténor sur le dos, à savoir Kevin Shea.