MALADIES CARDIOVASCULAIRES : Les jeunes de plus en plus touchés

Une série d’activités a été lancée à l’hôpital Dr A. G Jeetoo, le 2 octobre dernier, dans le cadre la Journée mondiale du Cœur, célébrée le 29 septembre dernier. Cette initiative revient au ministère de la Santé et de la Qualité de Vie, dont l’objectif vise à sensibiliser la population sur les facteurs de risque liés aux maladies cardiovasculaires. Le thème retenu cette année est « To share the power ». Les activités s’entendront sur plusieurs mois.
« Le thème cette année vise à encourager les Mauriciens à partager leurs expériences et connaissances avec leurs proches et voisins afin de prévenir les maladies cardiovasculaires. 17 millions de personnes meurent chaque année à la suite des maladies cardiovasculaires. Ce nombre est beaucoup plus élevé que le nombre causé par d’autres maladies, dont le sida, la malaria et le cancer. De ces 17 millions, 12 millions de personnes décèdent à la suite d’une crise cardiaque », a déclaré le ministre Anwar Husnoo.
A Maurice, précise-t-il, 2 000 personnes meurent chaque année des suites de maladies cardiovasculaires. « En 2006, nous avons procédé à 650 chirurgies cardiaques. En 2016, le nombre a augmenté jusqu’à 1 300, c’est-à-dire qu’il a doublé en dix ans. Le gouvernement offre des services pour tous les patients souffrant de maladies cardiovasculaires. Nous avons décentralisé les services, qui sont désormais disponibles dans tous les hôpitaux et dispensaires à travers l’île. Nous venons de recruter 350 médecins le mois dernier », avance le ministre.
Un deuxième centre cardiaque a été inauguré il y a deux semaines à l’hôpital Victoria à Candos. Un deuxième chirurgien cardiaque, Dr Zoran Trifumovic, a en outre été recruté pour procéder à des interventions chirurgicales sur les patients mauriciens. Il est affecté au nouveau centre cardiaque à Candos.
Le ministre devait également faire ressortir qu’il y a plusieurs facteurs qui provoquent ces maladies. D’abord, il y a trop de gens qui fument à Maurice. Ensuite, les Mauriciens ont de mauvaises habitudes alimentaires, ne font pas assez d’exercices physiques ou des tests réguliers. Il devait aussi préciser qu’entre 20 à 30 % des patients avec des problèmes cardiaques sont relativement jeunes, ayant de 30 à 40 ans.
Dr Laurent Musango, Regional Representative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a mis beaucoup d’emphase sur le rajeunissement des patients souffrant des maladies cardiovasculaires. « Ce n’est pas un problème seulement à Maurice mais aussi à travers le monde. Nous avons de plus en plus de jeunes qui sont victimes des maladies cardiovasculaires. Mon message à la population mauricienne c’est de ne jamais cesser la prévention. Que vous soyez en bonne santé ou déjà victimes des maladies cardiovasculaires, vous ne devez jamais stopper la prévention. Si vous êtes malades, la prévention vous protégera de toutes les complications », a-t-il affirmé. 

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 5.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica}