MALAISE AU LYCÉE LA BOURDONNAIS : Les méthodes autoritaires de l’actuelle direction contestée

Longtemps considéré comme LE modèle de l’école primaire et secondaire de Maurice, surtout avec ses 100% de réussite au baccalauréat, le Lycée La Bourdonnais semble passer par une période de crise grave. Les fameux résultats du bac seraient dus, en partie, à un système élitiste qui n’aurait rien à envier aux méthodes en cours dans les star schools locales. Les enseignants ne sont pas logés — et surtout payés ! — à la même enseigne selon qu’ils soient «expat» ou «local», à tel point que quelques-uns d’entre eux comptent saisir l’Equal Opportunity Commission. Les parents se plaignent de l’attitude de l’actuelle direction qui aurait « soif de pouvoir et de prestige », ne dialogue pas avec le personnel et les parents et ferait preuve de « manque d’humanité » vis-à-vis des élèves.
Ce n’est pas la première fois que des parents d’élèves et des enseignants contestent la façon d’agir d’un proviseur et de son équipe. Il y a quelques années, un proviseur avait été obligé de mettre fin prématurément à son contrat, suite aux nombreuses plaintes des parents répercutées auprès des autorités compétentes — dont l’ambassadeur de France — par l’association des parents d’élèves. Des parents, que Week-End a rencontrés, affirment avoir choisi «l’éducation française pour nos enfants parce que c’est une belle éducation, riche d’ouverture d’esprit, qui développe l’autonomie et respecte la différence ». Malheureusement, ils se disent « inquiets, choqués, découragés par la méthode peu pédagogique et sans une once d’humanité de la direction actuelle du LLB ». Et ils citent des exemples de propos des membres de la direction du LLB pour étayer leurs affirmations. Des propos allant de : « Je le fous hors de mon établissement ! » pour un élève qui n’a pas eu de bonnes notes à  : «J’ai le pouvoir de vous déscolariser», lancé à 3 mois du BAC à une élève qui avait été obligée de s’absenter pour des raisons médicales. Les parents affirment que les bons résultats du LLB au Bac sont obtenus par un écrémage qui commence bien avant la dernière année. Les élèves faibles ou qui ne sont pas perçus comme pouvant avoir de bons résultats sont encouragés à redoubler ou à ne pas se représenter, pour ne pas faire tomber le pourcentage. Les redoublements et réorientations ne sont pas rares, alors que les bons élèves sont transformés en bête à concours pour maintenir les pourcentages. Dans cette course aux bons résultats, les enfants précoces ou en difficultés ne sont pas bien accueillis et encadrés et chaque parent dans cette catégorie «doit mener une véritable lutte personnelle pour que son enfant continue au LLB ».
Une décision plus militaire que pédagogique
Les méthodes de «gestion» de la nouvelle direction du LLB ont été expérimentées quelques mois après l’arrivée du nouveau proviseur et de son équipe. Le  7 novembre 2011, il fait interdire de classe 150 élèves. Motif de cette interdiction : le non-paiement des frais de scolarité depuis le mois de septembre par leurs parents. Face au tollé que provoque cette décision, plus militaire que pédagogique, le nouveau proviseur déclare, pour se défendre, que les parents avaient reçu plusieurs lettres de rappel. Il finira par admettre que la prochaine fois « l’administration téléphonera aux parents avant d’interdire leurs enfants de classe ». Cette mesure témoigne d’un problème de fond qui affecte pas mal de parents d’élèves du LLB : le montant des frais d’écolage. Ils ont pris l’ascenseur depuis quelques années et il faut compter aujourd’hui  environ Rs 10,000 pour un élève de la plus petite classe sans compter les autres dépenses. C’est-à-dire les livres, le matériel pour les classes, le transport, un fond de dépôt, des frais et des équipements pour certaines activités. « Nous payons des sommes élevées pour l’éducation de nos enfants, mais nous ne sommes pas partie prenante des décisions qui sont prises (pédagogiques ou autres). Nous parlons, ils nous entendent, mais ce que nous disons n’a aucun poids. C’est une dictature parfaite. » Le problème est encore plus compliqué dans la mesure où le comité qui représente la compagnie mauricienne, qui est à l’origine de la création du LLB, laisse le champ libre à la direction. « Il est révolu le temps où dans les réunions les membres du comité se faisaient entendre et défendaient les intérêts des parents et des enseignants, donc du lycée, jusqu’à faire partir un proviseur à qui le pouvoir était monté à la tête », regrette  un parent.
«Same work but not equal pay»
Les relations enseignants — surtout les locaux — et la direction sont loin d’être harmonieuses. Pour cette enseignante : « Les choses ont changé avec la nouvelle direction. Ses membres ne voient que leur intérêt financier et personnel (des points supplémentaires pour leur retraite) et non celui des enfants et encore moins celui des enseignants. Quand nous donnons un avis contraire sur un projet ou une décision prise par la direction, nous sommes punis par des changements de poste, par exemple. Beaucoup de ces projets vont à l’encontre de nos principes d’éducateurs, car ils défavorisent les enfants dans leur épanouissement au sein de l’école. Par exemple, pour les derniers projets en date, l’ensemble du personnel enseignant était contre, mais notre avis n’est absolument pas pris en compte. Nous vivons dans un climat de terreur, avons peur d’être punis si on manifeste trop notre mécontentement. Nous sommes même traités «de pourritures». Nous sommes même critiqués par rapport à notre culture, nous sommes inférieurs à «eux».
Cette manière de faire ne s’applique pas aux enseignants «expats»», c’est-à-dire de nationalité française qui bénéficieraient d’un autre traitement et sont protégés par la direction. Ils toucheraient des salaires quatre à cinq fois plus élevés que ceux de leurs confrères mauriciens « locaux » ayant les mêmes diplômes et faisant le même travail. Il existerait donc, selon nos interlocuteurs, plusieurs contrats de travail au Lycée Labourdonnais avec plusieurs salaires pour le même travail, alors que le Labour Act mauricien stipule que « Every employer shall ensure that the remuneration of every worker shall not be less favourable than that of another worker performing the same type of work ». C’est ce point précis que des enseignants « locaux » ont choisi pour traîner la direction du LLB devant l’Equal Opportunity Commission. Ils espèrent que la Commission pourra les entendre et leur rendre justice, ce que toutes les autorités concernées ont refusé de faire depuis des années. Le combat des enseignants locaux est soutenu par les parents d’élèves - également locaux. Ils souhaitent que tout cela finisse par redonner au LLB son image d’antan d’une institution française installée à l’île Maurice qui inspirait le respect — et l’envie — pour la qualité globale de son enseignement. Pas uniquement pour ses pourcentages aux résultats du BAC.
Affaire à suivre.

Commentaires

Bonjour à tous,

La réussite de nos enfants étant ce que nous avons tous à coeur, je me permet une observation. Je pense que le système pédagogique du lycée ne s'adapte pas à tous les élèves depuis quelques années. Il me semble que ce système d'étude se voulant de plus en plus autonome, marche pour certains alors que d'autres enfants ont besoin d'être beaucoup plus dirigés et encadrés avec des consignes bien précises. Serait-il possible qu'une des raisons de "l'échec scolaire" de certains élèves viendrait de là?
Est-il possible de mieux encadrer ceux qui ne s'adaptent pas facilement à cette méthode éducative?
J'ai deux enfants au LLB, le premier s'adapte très bien, le second a besoin de beaucoup plus de soutient et d'encadrement. C'est un enfant qui a besoin de consignes précises, de définitions claires et dont les bases sont très mal acquises. Je suis moi-même une ancienne élève du lycée et les cours étaient différents. Je suis de la génération où le professeur expliquait une leçon, on l'écrivait dans le cahier et puis on faisait des exercices pour voir si l'on avait bien compris. Aujourd'hui, mon enfant rentre de l'école, il a des exercices à faire qu'il ne comprend pas. Je lui demande: "où est ta leçon?", réponse: "non, je n'ai pas de leçon, le prof a expliqué en classe, on va faire la leçon après. Aujourd'hui, je vois dans les cahiers de mes enfants beaucoup d'exercices, beaucoup d'exemples, beaucoup d'analyses etc... qui doivent sans doute développer l'autonomie de recherche de nos petits, aiguiser leur sens de l'analyse... mais je vois très peu de leçons écrites avec des définitions et consignes très précises... et certains enfants ont besoin de cela, ils ont besoin d'apprendre par coeur et de réciter avant de faire le plongeon dans le monde autonome!!! Où est passé le temps où l'on avait des leçons à apprendre et non que des exercices à faire??? A réfléchir!!!

Monsieur Antoine,

Ci-dessous la preuve que toute cette polemique aura servi a quelque chose (c'est une partie de la circulaire de rentré que nous avons recue par e.mail). De toute evidence ils ont buché pendant les vacances !!!! Le proviseur aurait dit hier durant son discours aux parents d'eleves de 6e que c'est un dossier sur lequel il travaille depuis 2 ans !! a qui il pense faire croire ca??!! et le pire c'est qu'il va en tirer toute la gloire...

• Nouvelles conditions de prise en charge des élèves "dys" et précoces
Un certain nombre d'enfants rencontrent des difficultés scolaires dues soit à un trouble cognitif, de type "dys", soit à une précocité intellectuelle. Dans les deux cas, une prise en charge spécifique peut être nécessaire.
Le Lycée La Bourdonnais, après plusieurs années de travail interne des équipes éducatives, présentera à la rentrée 2014 un certain nombre de mesures spécifiques.

Lire l'article:
http://www.lyceelabourdonnais.org/Nouvelles-mesures-de-prise-en-compte-d...

Merci à Mr Antoine d’avoir permis d’ouvrir le débat sur le sujet LLB. En tant que maman de 2 enfants en difficultés et scolarisés au LLB (secondaire) je me sens très concernée par la situation !
J’ai fait le choix il y a quelques années mettre mes en enfants au Lycée ; l’école était réputée pour son ouverture d’esprit, sa bonne ambiance ou il régnait une compétition saine, donc un système auquel j’adhérais ! Nous nous sommes sacrifiés financièrement afin de les permettre d’intégrer une Bonne Ecole. Tout va bien au primaire …… A aucun moment je n’ai pensé que mes enfants devraient faire partie de l’Elit pour continuer « Normalement » le secondaire. Je fais confiance à l’’école en me disant qu’elle les emmènera vers le haut même si difficultés il y en aura ! (Cela devrait être le combat de toutes les écoles ou il y règne une bonne pédagogie, un combat ou TOUS devraient avoir leur chance pour réussir !)
 Le Secondaire

• Les difficultés commencent : leçons particulières (déconseillé par le LLB) , redoublement , réorientation . Je compte sur les doigts de la main, mes connaissances ou amis (ils sont nombreux !!), qui comme moi, n’ont pas de soucis … il y a même eu une année ou dans une seule classe, 30 % des élèves étaient appeler au redoublement !!
Est-ce normal d’avoir autant de redoublement chaque année ? Si les leçons particulières sont déconseillées , quoi faire pour aider ces enfants à progresser ??? A mon avis, la majorité des élèves prennent des leçons particulières pour pouvoir s’en sortir, et cela depuis la 5ième. Est-ce normale ? Il faudrait vraiment faire un sondage et, si plus de la moitié des élèves en prenaient, c’est qu’il y a une faiblesse quelque part ; il faut vraiment savoir d’où vient le problème : Des Enfants ? De L’enseignement ? De l’ambiance ? Autres…. ?

• Réorientation: Les enfants sont souvent sont invités à redoubler ou à être réorientés très jeunes. C’est facile de dire lé < Allé hops, celui ou celle la « réorienté « > - Mais quoi faire ces enfants de 13 ou 14 ans qui sont en difficultés scolaire – ou les réorienter ? Nous parents, avons chèrement payé toutes ces années scolaires, en plus des CHERES leçons particulières, mais tellement nécessaire ! Que faire de ces enfants ?

• 2011-12. C’est l’espoir pour les élèves en difficultés, après un long combat, le LLB réussit à mettre en place une classe de Bac Pro Marketing (en seconde) ! Beaucoup de demandes mais peu de places disponibles … (moins de la moitié des élèves trouve une place). Les non-acceptés redoublent , d’autres quittent leurs écoles et rentrent au LLB pour avoir la chance d’ intégrer le Bac pro l’année suivante…. Un soulagement pour nous parents et pour mon fils qui retrouve le sourire, reprend confiance … Cela dure 4 mois … En 2 jours, les parents sont convoqués d’urgence au LLB, un vendredi de fin nov , pour discuter de l’avenir du Bac Pro ; la nouvelle direction nous fait un tableau noir du Bac Pro, aucun avenir pour les études etc…. nous avons 1 week- end pour réfléchir ! Lundi il faut impérativement rendre une réponse, la majorité l’emportera ! Nous nous retrouvons devant presque devant un fait accomplis : plus de Bac Pro ! Nous décidons de faire confiance à la direction, qui, nous promet d’avoir un suivit très SPECIALE pour ces élèves qui sont en difficultés et qui vont passer directement en 1ère ( ils ont encore moin le même niveau que les autres) ….. Un suivit, quel suivit ??? Il n’y en a JAMAIS eu !! A mon avis nous avons été renseigné qu’à moitié à propos de l’avenir après un Bac pro. Peut- être en France c’est difficile (mais pas impossible) d’intégrer une université après un Bac Pro …. mais il n’y a pas que la France ou on peut étudier !! Pour info, l’Afrique du sud les auraient acceptés sans problème avec leur diplôme du Bac pro . En 2 jours, c’était difficile pour nous parents d’avoir tous ces renseignements …

• Cette année encore, c’est un choc avec mon cadet. Une proposition de reorientation m’est informée juste après le conseil de classe !! Je n’ai JAMAIS été prévenue et ni appelée pendant l’année par aucun profS !! Je m’attendais peut être à un redoublement , mais certainement pas à une réorientation (surtout qu’il n’avait jamais doublé cette classe) ! Je me demande encore une fois ou est la PEDAGOGIE dans cette décision ???? Est-ce que l’école a été la vraiment pour aider mon enfant ? Je suis catégorique : La réponse est NON !!

 D’autres questions qui me trottent :

• A la place du Bac Pro, le LLB propose des études supérieure , Science PO !! A qui profite science PO aujourd’hui ? Combien d’étudiants en Science PO et combien de Profs enseignent S.PO ? N’est-ce pas au détriment des jeunes écoliers qui espéraient intégrer le BAC Pro pour finir leurs études dans leur école ? N’est pas plus normale de se soucier des élèves en difficultés d’abord ??

• Combien d’inscription il y a-t-il cette année pour la rentrée du primaire du LLB? et l’année dernière et celle d’avant ? Cela aurait intéressant de faire une comparaison.

• L’APE est-elle une association autonome ? La direction du LLB a t- elle son mot à dire dans les courriers envoyé aux parents par L’APE ?

Je termine par une note positive, pour info, mon ainé, celui qu’on a voulu réorienté si souvent, a passé son Bac ! Nous avons eu raison de nous battre et de croire en lui et merci aux Profs qui l’ont soutenu. Aux parents des enfants en difficultés : Battez-vous pour eux et pour leurs droits ET aux enfants : courage et faites de votre mieux – le but n’est pas d’être meilleur que l’autre mais d’être meilleur que ce que l’on a pu être hier !

Mr Antoine, vous qui avez eu de la chance d’être invité pour poser vos questions, j’espère que vous prendrez en compte les miennes et que j’aurais de la chance de lire les réponses en espérant qu’elles me feront voir un peu plus clairement l’avenir du LLB et me fera reprendre confiance en cette école, la confiance que j’avais il a quelques années de cela !

C K C

Je suis catégorique: votre français est MORTIFIANT!!

Et vous vous êtes hors sujet ...! On n'est pas à un concours de l'alliance française !

Madame,
Je suis egalement parent d eleves. Au LLB. Je comprend tout a fait votre position.
A. Comme l a deja dit quelqu un, les lecons particulieres est une demande des parents. J ai verifie le contenu du cours de mes enfants au LLB et celui des lecons particulieres. C est exactement le meme. Comme il existe une demande l offre a suivi. Les enfants deviennent dissipes en classe et ne portent plus d interet en cours. Le niveau general de la classe baisse. Prenons l engagement de trouver des solutions aux difficultes de nos enfants a l ecole.

B mes enfants sont passes par un bac stg et un bac stmg. Ils etaient en difficulte en troisieme et en seconde ayant des difficultes en maths et en science. En premiere, quelle liberation! Ils ont ete bien encadres et ont bien reussi dans la vie. Cette section etait une reponse aux eleves en difficulte. La serie Es, S et L repondent aux besoin des eleves plus doues. "Il vaut mieux avoir un enfant avec de bons resultats en stg qu' un enfant avec 10 de moyenne en s est tres vrai. Il faut mettre en place la seconde amenagee qui est une reponse aux eleves en difficulte. Il faut que l APE determine des options pour les enfants en difficulte.

C Je n ai pas de commentaires a faire par rapport a sciences po.

J encourage les parents a faire confiance dans ce lycee.

Madame,
Je suis egalement parent d eleves. Au LLB. Je comprend tout a fait votre position.
A. Comme l a deja dit quelqu un, les lecons particulieres est une demande des parents. J ai verifie le contenu du cours de mes enfants au LLB et celui des lecons particulieres. C est exactement le meme. Comme il existe une demande l offre a suivi. Les enfants deviennent dissipes en classe et ne portent plus d interet en cours. Le niveau general de la classe baisse. Prenons l engagement de trouver des solutions aux difficultes de nos enfants a l ecole.

B mes enfants sont passes par un bac stg et un bac stmg. Ils etaient en difficulte en troisieme et en seconde ayant des difficultes en maths et en science. En premiere, quelle liberation! Ils ont ete bien encadres et ont bien reussi dans la vie. Cette section etait une reponse aux eleves en difficulte. La serie Es, S et L repondent aux besoin des eleves plus doues. "Il vaut mieux avoir un enfant avec de bons resultats en stg qu' un enfant avec 10 de moyenne en s est tres vrai. Il faut mettre en place la seconde amenagee qui est une reponse aux eleves en difficulte. Il faut que l APE determine des options pour les enfants en difficulte.

C Je n ai pas de commentaires a faire par rapport a sciences po.

J encourage les parents a faire confiance dans ce lycee.

Degueulasse

Je suis d'accord avec les méthodes.

C'est pour cela qu'il nous faut aussi des éboueurs, des pompistes et des laveurs de carreaux.

C'est une réalité Universelle.

Il n'y a rien a suivre. Il faut simplement admettre que certain enfants sont ont moins de Volonté, de persévérance et ne savent pas faire des sacrifice pour réussir ...J'ai trois enfants et ils sont tous né normal mais pas tous ayant la même volonté de réussir une carrière. Alors hypothéquerai mes biens pour les études pour l'un mais pas pour l'autre.

Un Parent logique

Quel cynisme et quel égoisme M. 'Konne tout'. Pour résumer le problème des autres ne me concerne pas. Bravo vous irez loin AlainBastien

NOM : Mme. Marie
Apres avoir lu les deux articles et presque toutes les commentaires, je voudrais donne quelques appréciations :
a. Les articules publies montrent qu’il existe un journalisme libre et impartial, donc je vous félicite Mr. Antoine. Au même temps ce tourbillon donne un résultat final «la mauvaise gestion de l’actuelle autorité.»
b. Le système français a formée et forme des bons éléments personnels, compétitifs, critiques et autonomes. Malheureusement il y a des enfants que ne s’adaptant pas au système (arrivent sans aucune motivation, sans envie d’apprendre, imposes par leur parents). C’est tout à fait vrai que l’ école prend 8 hr de leur temps pour les donner toutes les outils nécessaires pour qu’ils puissent se rattraper, mais il est aussi très fondamental que les parents prennent leurs responsabilités et leurs engagement pour la réussite de son enfant. Ce ne pas l’effet de « payer des sommes élevés » que par magie l’enfant va réussir ou devenir compétitive. Dans ce lycée n’existe pas « de bête a concours », sinon des élèves qui suivent une méthodologie d’apprentissage, qui montrent de la responsabilité, de vouloir faire et comme tout les élèves ils s’amusent, pratiquent des sports, etc. J’étais une élève de ce lycée et ma moyenne été toujours bas mais aujourd’hui je suis une Professionnelle compétitive et productive. MERCI LLB.
c. Par rapport a les salaires c’est vrai qu’il y a une grande différence entre expatries et locaux, donc la capacité d’économiser en terme réelles pour un professeur expatrie est beaucoup plus qu’un professeur locaux. Au marge de tout cela, chaque professeur se donne a fond pour que chaque élève « sans aucune discrimination » puisse apprendre et arrive a un niveau homogène. Mais comme dans tout domaine professionnelle, arriver a un équilibre est vraiment difficile, malgré de la volonté et de la vocation. (Voir point b). Cependant existe le AP mais que ce n’est pas bien encadre et on ne voit pas les résultats aux niveaux des moyennes.
d. L’article de 27/07 mentionne qu’il y a des projets, mais il y a des obstacles qui sont surmontes par les professeurs avec beaucoup de constance !!!
e. Je pense que la nouvelle autorité n’a pas bien compris cette « malaise ». Mr. Le proviseur vous devez vous rappeler que pour le diner de Noel il y avait seulement 5 professeurs qui ont signifie leur intention d’assister et finalement le diner a du être annule. Pour quoi ?
f. Finalement, si le personnel administratif et non administratif du lycée organise un « referendum » sur la gestion de l’actuelle autorité, on connaitra la vérité.

La grande différence de salaires entre les enseignants mauriciens et les expatriés peut paraître a priori comme très injuste. Mais, même si certains s'en offusquent, on peut,à mon avis,la justifier. Ce n'est pas possible pour un Européen qui débarque à Maurice de vivre avec le budget habituel des Mauriciens. Pour se loger, s'alimenter, se vêtir, se déplacer, se distraire, il devra dépenser beaucoup plus. J'en ai fait l'expérience lors d'un long séjour à Maurice. Au cours de mes deux premières années, j'ai bien dépensé quatre à cinq fois plus qu'un Mauricien. Ce n'est que par la suite, ayant acquis petit à petit l'expérience de la vie mauricienne, que j'ai pu vivre correctement avec un budget mauricien normal. Mes revenus provenant de l'extérieur, j'ai donc pu faire des économies et ... quitter Maurice pour une destination meilleure.

Pourtant les Mauriciens qui vont en France arrivent à se loger, se nourrir, etc.

Comment vous expliquez cet écart dans la capacité d'adaptation ?

Tout d'abord UN GRAND BRAVO à Monsieur Antoine et aux gens qui ont eu le COURAGE de crever l'abcès!!!!!!!! J'ai parcouru les commentaires et je pense qu'il faut bien faire la différence entre l'enseignement qui est assuré par les profs (primaire et secondaire) et la direction. Je m'explique les enseignants sont dévoués mais MALHEUREUSEMENT la direction n'a pas les mêmes sens du devoir et de responsabilités envers les élèves et parents!!!!!! L'article NE remets PAS en cause l'enseignant ou l'enseignement mais remets en cause les dirigeants notamment Monsieur Haradji et Monsieur Puget, les auteurs et acteurs directs de cette degringolade!!!!!

Je souscris entièrement à votre commentaire. MM. Haradji et Puget ne font pas honneur à ce noble métier qu’est l'éducation de nos enfants.

Bjr a tous. Merci a Mr antoine d'avoir lever un lievre ou meme plusieurs...
Je ne remet pas en doute le systeme d'education francaise, sinon je n'aurai moi meme jamais envoye mes 2 enfants, et que moi meme etant ancien eleve. Mais, il es est vrai, que la direction est tres et meme trop autoritaire. Je suis moi meme au chomage je ne sais pas comment je vais resoudre mon probleme. La direction du Lycee prendra t'il cela en consideration? Nous avons le droit d'avoir des accidents de parcours durant notre vie.
Aussi, il y a qques temps, mon enfant s'etait blesse, besoin de bequiles pour ses deplacements (pas facile quand il faut se rendre d'une classe a une autre a chaque fois avec le cartable!!).
Il a ete puni une fois pour etre arrive en retard en classe (5 minutes!!) et son camarade de classe aussi, ce dernier voulant l'aider a se deplacer. Vous appellez ca comment? Certains prof aussi s'y mettent je vous le dis... le lycee d'aujourd'hui est devenu comme la cyber cite d'ebene, betons par tout, et que des escaliers etroits de surcroit alors imaginer avec des bequilles..Quand j'ai demande a la secretraire du proviseur, que ce lycee n'est pas approprie pour les enfants handicapes, elle a juste hausser les epaules!!!! Parlons des nouveaux tarifs? exorbitant je trouve...qu'est ce qui signifie ces tarifs + fonds de depots (un fon de depot ou je suis sur le Lycee se tape des interets et nous?? (quelle valuer aura t'il quand le lycee nous le rendra dans quelques annees, rien du tout (dependant dans quelle classe votre enfant se trouve).Tablettes maintenant, quel enfant aujourd'hui n'a pas de tablette?? pourquoi devons nous ENCORE !!!payer!!!
merci

Monsieur l'administrateur, avez vous peur de la vérité? Pourquoi tant de modération des commentaires qui ne vont pas dans votre sens?

Je suis une ancienne élève et parent d’élèves aujourd’hui et je suis choquée par l’article du week-end écrit par M. Antoine.
Quelle bouillabaisse, un méli-mélo de commentaires qui affament naturellement le public.
J’aimerai savoir si je me présente devant Monsieur Antoine en lui donnant que du positif à dire sur le Lycée La Labourdonnais, s’il aurait la même soif de faire un article en mettant en italique tout ce que j’ai à dire.
Je ne vais pas m’étendre sur le sujet mais je suis satisfaite de la façon dont mes enfants évoluent. Il est certes difficile d’être convoqué pour l’attitude de notre enfant. Cela n’a jamais fait plaisir mais la direction fait son rôle de pédagogue. Si mon enfant ne réussissait pas et que je n’étais pas convoqué, ne serait ce pas la une raison pour dire que LA DIRECTION prend mon argent et ne m’informe pas ?
Quand je lis cet article je vois bien qu’il y a un petit groupe de têtes d’affiche parents et enseignants. Quel dommage d’être aussi lâche pour faire sortir vos diffamations alors que personne n’est la pour se défendre. Un mois après le bac remettre en question les 100% et ces enseignants qui critiquent ouvertement leur employeur c’est choquant !!
Pour ce qui est des scolarités en souffrance et le renvoi de 150 élèves, je pense que nous parents, sommes seuls responsables de nos enfants. C’est très humiliant pour un enfant de ne pas aller à l’école parce que son papa ou sa maman n’a pas payé sa scolarité. Mais à qui la faute, à nous ou à la DIRECTION ?
Lorsque vous ne payez pas vos comptes d’électricité pendant 3 mois est ce que la CEB vous fait des faveurs ou vous vous retrouvez sans préavis privé d’électricité ?
Lorsque vous allez faire des courses en supermarché, vous remplissez votre caddy sans payer ??
Je félicite pour ma part la Direction pour son professionnalisme et sa responsabilité vis-à-vis de nos enfants.
Je ne félicite pas M.Antoine et ses acolytes pour leurs propos diffamatoires. Je suis membre de l’APE et je suis triste de voir que cette association est mise de côté alors qu’elle fait un excellent travail.
Et puis, il existe d’autres établissements scolaires sur l’ile. Personne ne vous force à choisir le lycée La Bourdonnais.
Un lycée de cette envergure ne peut plus être géré comme à l’époque d’un collège dans un garage.
Pour certains frustrés de la société, relevez vous et voyez les choses en face.
C’est ça ma liberté de penser.

Si vous avez bien lu l'article les élèves ont été retiré de classe!!!!!!! Ils sont bien partis à l'école mais ne savaient pas ce qui se passerait!!!! Puis comme vous l'avez si bien dit vous êtes de APE et vous êtes active ou actif mais pourquoi l'article apparu aujourd'hui , APE n'était pas mentionnée? Bizarre.....
Autre point que je voudrais relever APE est une Association Parents Elèves et non une Association Parents Et Administration....c'est le ressenti de plusieurs parents....à bon entendeur!!!!!

Si vous avez bien lu l'article les élèves ont été retiré de classe!!!!!!! Ils sont bien partis à l'école mais ne savaient pas ce qui se passerait!!!! Puis comme vous l'avez si bien dit vous êtes de APE et vous êtes active ou actif mais pourquoi l'article apparu aujourd'hui , APE n'était pas mentionnée? Bizarre.....
Autre point que je voudrais relever APE est une Association Parents Elèves et non une Association Parents Et Administration....c'est le ressenti de plusieurs parents....à bon entendeur!!!!!

Le lycee Labourdonnais est un excellent lycee étant moi même étudiant dans cet établissement de grande renommée. Les enfants y sont très bien éduqués à l'aide de professeurs bienveillants.
Cette article ne montre pas la vraie face du Lycee Labourdonnais, lycee d'élite oú les élèves sont très bien encadrés par des professeurs qualifiés.
En ce qui concerne les prix élevés, ils ne sont pas les seuls sur l'île prenons l'exemple de l'autre lycee français oú les tarifs sont encore plus élevés.
C'est le lycée deMaurice oú je mettrais mes enfants immédiatement.

Merci aux parents et professeurs qui ont enfin eu le courage de devoiler les dessous du LLB dans cet article.

Cet article mentionne au moins 3 points :
- ecole elitiste - ecremage
- enseignants mal logés, sous payes etc...
- attitude de l'actuel direction tant envers les enseignants que les eleves : "soif de prestige, manque d'humanité"

La qualite de l'enseignement n'est pas remise en cause. Le lycée est parfait pour les enfants dits "academiques" et ceux qui entrent dans la norme. Des qu'un enfant a des difficultes et peu importe de quel ordre : scolaire, psychologique ou autre, le LLB a du mal a gerer!

Etant mon mari et moi anciens eleves du LLB, nous avons decide d'y inscrire nos enfants. Pour les 2 premiers, aucune difficulte particuliere, le parcours sera sans faute. Les choses se corsent quand le dernier (15 ans)commence a avoir des difficultes scolaires. Diagnostique : precocité. Si nous avons eu une bonne communication avec ses professeurs et l'administration, force est de constater que l'accueil du proviseur a ete deplorable. "Il n'y pas d'enfants precoces, seulement des parents d'enfants precoces !!" nous dira-t-il. Nous sommes rentrés chez nous humiliés et furieux devant un tel manque d'ecoute, de diplomatie.
Le lendemain, convocation en urgence de l'enfant entre sa descente du bus d'ecole et son controle d'espagnole en 1ere heure pour un entretien de 5mn. Voila comment on recoit un eleve en detresse au LLB !
Il s'en est fallu de peu pour que ce meme enfant (qui n'a jamais redoublé de classe) ne soit "reorienté" en fin de 2nd. Merci a ses profs et a notre delegué parent pour leur role a ce moment la...

Il est temps maintenant de prendre des actions, des mesures fortes pour montrer notre desaccord, chacun pour la cause qui le concerne. Une petition? un boycott de la rentré? appel special a ceux qui metrisent les reseaux sociaux (c'est pas mon cas!) pour organiser cela!
Merci de m'avoir lu...

Bjr,
je prends note des differents commentaires sur le LLB.
Ayant moi aussi etait un ancien eleve des annees 80/debut 90, la difference est enorme. D'accord, il faut evoluer mais la, avec ce qui se passe actuellement, c'est recule.
Je ne remet pas en doute l'education du LLB, mes 2 enfants y sont, c'etait mon choix, c'etait logique.
Les frais de scolarite ne cessent d'augmenter, + frais de transport, fonds de depots, location de livre, location des tablettes, augmentent ils en parralelle avec notre pouvoir d'achat?
De plus,il y a mon fils a deja ete blesse une foir (en dehors de l'ecole), il a du marcher avec des bequilles pendant qques semaines. Vous parents, vous connaissez que depuis qques annees les eleves se deplacent pour participer au cours, les noouvelles infrastructures ne permettent pas a un eleve blesse ou meme handicape de se deplacer avec facilite et meme certains profs ont la grosse. mon enfanf marchait avec des bequilles, + sacs a dos, il a ete punis entre son deplacement de 2 cours car il ets arrive en retard!! J'ai meme fait une complainte au directeur Mr Haradji, rien n'a ete fait, j'ai parle a une SECRETAAAAIIIIIRE!! et quand je lui ai dit, que les infrastructures ne sont pas bonnes, comment font les handicapes, elle a juste hausser les epaules!!!!! mois c'est le nouvel image du lycee que j'ai. Arrogance, money minded, pas d'humanite....
merci

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt les nombreux commentaires et réponses par rapport à cet article.
Il y a beaucoup de lamentations, de frustrations et de recriminations, TOUTES aussi justifiees les unes que les autres, et TOUTES aussi legitimes ! Bravo pour avoir le courage de dire haut ce que beaucoup pensent tout bas car vous donnez du courage a ceux qui ont besoin de se battre.

Mais avant d'aller plus loin dans les debats, il est important pour NOUS TOUS, de savoir quel est l'objectif de Mr Antoine en ecrivant cet article : est-ce simplement des faits qu'il a raconte en se basant sur des temoignages et qu'il a voulu partager ? Ou a-t-il ecrit cet article dans le but de denoncer quelqu'un en particulier,, ou de denoncer le systeme educatif francais ? Ou encore.... ?

Mr Antoine, bien que je soies entierement d'accord avec votre article et avec certains des commentaires exposes par les internautes, je pense qu'avant que nous allions plus loin dans les debats, vous devriez nous eclairer sur les objectifs que vous vouliez atteindre en l'ecrivant, sinon les lecteurs sinon risquent de s'y perdre, et il sera alors difficile pour tous ceux concernes d'agir efficacement pour le meilleur. Car ne nous meprenons pas, la majorite d'entre nous (ceux qui ont emis des commentaires) sommes des anciens eleves qui avons toujours eu confiance dans l'education a programme francais et qui y resterons fideles aussi longtemps que possible et tant que le systeme d'education mauriciens ne sera pas ameliore.

Ceci etant dit, a tous ceux que cet article concerne de pres ou de loin, que voulez-vous vraiment ? Ou voulez-vous aller a partir de maintenant ? Que faites-vous pour agir ? Comment y parviendrez-vous sans veritable objectif ? A qui ou a quoi voulez-vous vous attaquer ? Est-ce a une personne en particulier, ou est-ce a la vanite de certains, a la la soif de pouvoir et la soif de jouir pour d'autres ?

Je profite de cette occasion pour demander aux enseignants EN GENERAL (qu'ils soient mauriciens ou francais, qu'ils soient dans le systeme francais, ou dans le systeme educatif mauricien) : n'avez-vous pas en vous suffisamment de devouement et de VOCATION afin d'aider les eleves les plus faibles sans que l'argent ne soit un probleme en soit et sans qu'ils ou elles ne soient “ejectes” du systeme educatif ? Ne savez-vous pas faire bloc et dire “NON” a un proviseur ou a un directeur si vous etes intimement confiant qu'un eleve peut eviter d'etre ejecte parce qu'il est forcement bon dans quelque chose, il suffit juste de lui insuffler l'envie d'apprendre et l'envie de reussir ??? Toujours, sans que l'argent ne soit un probleme !!

Enfin, aux jeunes collegiens et lyceens puisque cet article vous concerne, certains d'entre vous ne realisent peut-etre pas que vos parents font parfois des dettes pour vous payer une education de haut niveau. Si les parents se battent corps et ames pour que vos enseignants et vous-memes soient mieux consideres, j'espere que vous, de votre cote, aiderez vos professeurs a aider les eleves les plus faibles afin qu'ils ne soient plus renvoyes parce qu'ils n'ont pas le niveau. Ce serait la un beau geste de solidarite entre potes, et de faire un “vlan !!” a la figure de ceux que vous desapprouvez. Peut-etre une des solutions seraient peut-etre celle-ci !!

Autant de questions qui j'espere trouveront chacunes leur veritable reponse. Nous avons tous notre propre histoire au lycee et nous nous reconnaissons tous dans cet article. Il suffit de savoir ou on veut aller et comment y parvenir.

J'aime bien tout ce que vous dites..... Article très posé et réfléchit! Comme vous dites, à juste titre, un professeur doit avant tout aimé sa profession qui est une VOCATION.... et rares sont ceux qui aiment ce qu'ils font.... Un VRAI professeur doit pouvoir se mettre au niveau de TOUS ses élèves.... Faibles, moins faibles, brillants sujets, ils ont TOUS besoin de soutien!!! Et cela n'existe que très rarement.... Dans le système Français tous les élèves doivent bien travailler.... pas de place pour ceux qui sont faibles.... QUE C'EST MOCHE et je pèse mes mots.... Le 3/4 des professeurs ne sont pas qualifiés.... et nous le savons tous que cela est comme ça depuis toujours.... et on continue a accepter de payer des FORTUNES.... pour n'avoir que des boeufs comme profs..... non mais vraiment.... où nous allons.... c'est la décadence humaine.... on ne réalise pas que ce sont CES enfants l'avenir de demain.... Pourquoi les détruire à ce point en leur disant toujours qu'ils sont pas aptes à aller jusqu'au BAC depuis la 3eme ou 4eme.... REFLECHISSEZ BIEN MESSIEURS LES DIRECTEURS ET PROVISEURS DE CES DEUX ECOLES FRANCAISES DE L'ILE.... CAR DANS LES 2 ETABLISSEMENTS C'EST LE MEME SON QUI SE FAIT ENTENDRE.... NOUS AVONS DES ENFANTS ET PAS DES MACHINES.... CHAUQE MEMBRE D'UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE DOIT REFLECHIR AVANT DE SE FAIRE PROFESSEUR..... OU PROVISEUR OU AUTRE.... CAR C'EST UNE VRAIE VOCATION. NOS ENFANTS NOUS SONT CONFIES PENDANT 8H DE LA JOURNEE ET ILS SONT SOUS VOTRE RESPONSABILITE.... DONC PRENEZ LA ET NE LES DETRUISES PAS!!!!

Mon fils a tres bien reussi le bac et n a pas eu la bourse d excellence car il a la double nationnalite francaise etmauricienne. Nous sommes de petits fonctionnaires et je trouve cette situation aberrante. Nous ne percevons pas de revenus de France. Nous n avons pas non plus de bourses sociales. Les bourses doivent etre accordees a TOUS les citoyens de l ile maurice. Je ne suis pas le seul parent dans cette situation.

Cher Mr "Bourse d'excellence",

Savez-vous seulement pourquoi les français ne peuvent bénéficier de cette bourse?
Tous simplement car le système français aide les étudiants avec des bourses sociales.
J'ai moi-même la chance d'avoir la double nationalités et ai bénéficier de bourse sociale durant mes trois années d'études décerné par le CROUS.
Avant de raconter des inepties renseignez vous mon cher, il vous suffis d'aller sur internet et CHERCHER!!
Mais il est vrai que c'est tellement plus facile de critiquer plutôt que de ce remettre en question.

A bon entendeur.

La bourse d excellence n a rien a voir avec la bourse sociale. Vous avez la bourse sociale parce que voys venez d une famille fauchee. La bourse d excellence finance les etudes des eleves les plus brillants.

Apprenez donc a lire correctement Mr, et une fois cela fait relisez le commentaire.
Il n'est absolument pas question d'un lien, ou d'une comparaison quelconque, entre les deux bourses.
La différence entre ma famille et celle des "petits fonctionnaires" n'est pas non plus lier a une question économique, comme vous tentez bassement de le faire remarquer, mais plutôt à une question d'éducation et de connaissance (et non je ne me considère pas comme ayant la science infuse, mais simplement comme une personne ayant compris le sens de l'expression populaire "quand on cherche, on trouve").
Pour finir, il existe de nombreuses bourses dans le systèmes français pour aider les "petits fonctionnaires" et leurs progéniture, et c'est pour cette raison que la bourse d'excellence ne peu être donné à un français dans un établissement établie à Maurice, et cela pour des questions sociale, aider les locaux qui n'ont pas accès aux mêmes facilités et aide que les français!
Maintenant, rien ne vous empêche de mettre vos enfants dans une école mauricienne, vous ferez des économies et vos enfant seront éligibles pour les bourses. Si ils sont aussi brillant que vous le dites, ils pouront certainement y arriver.

En espérant que vous ayez, cette fois-ci, réellement compris le sens et la porté de mes écrits. Dans le cas contraires, je suis désolé pour vous et vous envoie toute ma sympathie.

Un anonyme "fauché".

Je suis parent d eleve et je souhaite temoigner de la qualite des etudes au lycee.

Les profs du lycee sontt tres bien et particulierement les mauriciens qui sont tres jentils. Ma fille a eu l a chancce d avoir de bons profs jusqu a laterminale. Je suis content qu elle a eu le bac. Merci pour ces profs qui se donnent au maximum pour leurs eleves.

Un parent satisfait

En tant que parents d'eleve du LLB j'ai d'abord envi de dire ENFIN...et MERCI... Enfin le vrai visage des dirigeants expose, et MERCI d'en avoir eu le courage.
Il est totalement vrai que l'education francaise est "belle éducation, riche d’ouverture d’esprit, qui développe l’autonomie et respecte la différence » comme le dit l'article. Il est aussi vrai que c'est une education d'excellence. Qui ne voudrait pas de l'excellence pour ses enfants?!
Ceci dit helas les 3 dernieres annees 'l'excellence' de notre ecole a ete ternie par une administration totalement irrespectueuse de l'etre humain. Irrespectueuse des eleves, des enseignants et des parents. quelle image cela donne-t-elle de la France et des Francais? Que gagnent le proviseur et son adjoint d'etre aussi inhumains? Pourquoi est ce si dur de respecter les eleves, les parents, les profs. L'Ile Maurice est un petit pays et la reputation du Lycee ne s'est pas faite au travers d'un article dans le week end. Cela fait quelques annees notre ecole est trainee dans la boue grace aux decisions du proviseur et du proviseur adjoint.
Suite a l'article de Mr Antoine qui ENFIN devoile une infime partie de la verite, comment reagira l'Ambassadeur Francais? Ce n'est pas acceptable de nous faire ainsi mal traiter dans NOTRE pays par des etrangers.
Ce n'est pas acceptable de payer l'ecole et de n'avoir pas le droit au respect...
Ce n'est pas normal d'avoir peur de parler car nous craignons les repercussions sur nos enfants...
Ce n'est surement pas une tache facile de gerer une si grande ecole avec autant d'enseignants... Cela ne donne pas le droit a la direction de nous traiter comme des idiots, des'nuls' et encore moins de nous traiter de 'pourriture' ...
RESTEZ EN FRANCE MESSIEURS LES RPOVISEURS ET DIRECTEUR

Mes chers lecteurs, tant que l'on sache les meilleurs institutions francaises ne sont pas les meilleurs au monde. Tant de flatterie pour rien. Il suffit de voir le classement mondiale pour voir au niveau de la pedagogie, reussite, employabilite etc. Certaines universites asiatiques sont beaucoup mieux cote de par un environnement plus dynamique, un excellent niveau d'anglais .Il suffit de voir la progression de certains pays pour faire reference

Quel article EXCELLENT!!! ENFIN vous bougez pour vos enfants.... Ils veulent tellement leur 100% de réussites au BAC que ne se soucie meme pas de ceux qui ontle plus besoin de soutien! C'est déguelasse... mon enfant a subi ce système atroce et elitique !!! et si j'avais à refaire ce n"est certainement pas le systeme français que je choisirait!! Ils traitent tout le mode de NULS dans ces établissements.... S'ils croient que c'est par la négativité qu'ils vont en faire des élites!!!! Ils se trompent! Trois quart du temps ces bacheliers s'éclatent la figure au niveau tersiaire..... pleins d'être sous pression.... ils abandonment! Leur comportement negative envers mon enfant m'a dégouté a VIE du systeme francais.... LLB ou LDM c'est le meme enfer que les enfants vivent.... Il est encore temps de choisir le systeme anglais.....

Ce n'est pas le systeme qui est mauvais... Le systeme est le meme depuis toujours... POur nous c'est la direction qui manque d'humanite et de transparence. Il faut respecter la dignite d'un humain peu importe qui il est...

ce n'est pas seulement la DIRECTION....mais toutes ces dames qui y travaillent ....trop fiers de travaller la... elles se permettent de prendres de grands airs au lieu d'etre plus acceuillantes.....

Si votre enfant n'a pas résisté aux études à l'étranger (et s'il a eu son BAC), c'est probablement de votre faute. Enfant sur-couvé ?

Je suis un ancien du lycée et mes enfants sont scolarises dans cette école. Je souhaiterais apporter les precisions suivantes.
A - le lycee dispense un enseignement de qualité et ses élèves réussissent très bien tant dans les universités francaises, américaines que britanniques. Le lycée peut être fier d avoir eu comme anciens élèves des polytechniciens, des ingénieurs , des médecins, des gestionnaires de renom.

B - les frais de scolarité au lycée sont loin d'être les plus élevés de l ile. Il suffit de comparer entre les différents lycées prives de Maurice.

C - les élèves qui ont ete renvoyés l ont été souvent en raison d un manque de résultats. Le lycée est obligatoire jusqu a l âge de 16 ans. Les lycées français a l'étranger sont des lycées d excellence.

D - les parents ont créé la demande des leçons particulières. Mes enfants ne prennent pas de lecons par choix personnel. Il faut qu ils suivent en classe. Il existe des amenagements pour les eleves en difficulte.

Virgile

E - Les enfants francais ont des bourses sociales en raison de difficultes financières de leurs parents. Les bourses d excellence sont accordees aux etudiants de nationalite mauricienne. Cette bourse devrait etre étendue egalement aux binationaux.

yes and?

In what way does that justify the intimidation, bullying and vulgarity of teachers / directors of the school? Aren't they supposed to be examples to our children??

Are you saying that all the pupils that were treated badly deserved it?

I doubt!

I had great results at that school and a good career now and I have moved on for my part but when I see some children being treated the way they are I am horrified.

I can say that I had great and not so great teachers at LLB but I also had abusive ones belittling pupils.

I used to be proud to be a former LLB pupil. After reading this article I'm not so sure anymore.

As mauritians, we (my mates and myself at the time at that school) enjoyed ourselves, but we also had some teachers that would treat us like SH_T!

What is really worrying here is not so much my past experience though, it's more the fact that it seems to have taken unfathomable proportions!

Is a school not supposed to teach civility and respect of others?

I have a question: Is this horrifying behaviour coming from all teachers or only the foreign ones? I think I know the answer.

I'm not sure if the French / foreign teachers of LLB, EDN and LDM read this but if they do I would send them this message:

Mauritius is a beautiful island, small and may be limited compared to Europe and we might not have it all but there definitely is one thing we, as Mauritians, have that some of you foreigners do not: MANNERS !

J'ai vraiment l'impression qu' on n'a pas frequente la meme institution. Celui qui veut tuer son chien l'accuse de rage.

Thanks LLB, you have a good english

EXCELLENT ARTICLE monsieur. Vous présentez toute la vérité des faits.

Je souhaite repondre a chacun de vos points
- A : Vrai, l'article de Mr Antoine ne remet pas en questions l'excellence de l'education Francaise - Il remet en question l'efficacite de la direction actuelle de realiser qu'elle est en terre d'accueil a l'Ile Maurice et se doit de respecter d'abord les Mauriciens et aussi les eleves, parents et enseignants.

- B : Les frais - Nous ne sommes pas les plus chers peut etre, mais a ce prix (sans oublier le fond de depot) nous sommes les seuls qui payons autant et devons garder le silence. Par exemple, nous sommes les seuls voir la caution des livres augmenter sans meme en avoir ete avises alors que la decision a ete prise 6 mois ou plus avant.

- C : Bien sur les eleves qui sont renvoyes le sont car ils n'ont pas le niveau. Pourquoi donc avoir ferme la seconde passerelle qui permettait aux eleves en difficulte de faire leur 2nde en 2 ans et ainsi de murir et pouvoir integrer une terminale STG. L'education francaise s'implante a Maurice mais nous n'avons pas les option Bac Pro et autre. Donc l'edcation Francaise d'implante moitie et la direction enleve ce qui permettrait a cerains de ne pas etre 're-orientes'.

- D : Lecons particulieres: Helas vous devez savoir aussi bien que moi que le soutien pour les eleves du Lycee est inexistant. Les enseignants utilisent les heures d'aide pour faire leur programme ou garde toute la classe. Les heures d'AP sont de la frime ou les eleves ne font absolument RIEN et s'ennuient. Faites face a la realite!

- E Bourses : Je n'ai rien a dire a ce sujet!

Olala ! Here we are in Mauritius ! Ce n'est pas la France ou autre DOM. We have to abide to our Mauritian Rules and ... Mauritian must be first !. The E O C , should really look into the matter.

It's time for the Ministry of Education to stop doing "ses laisse alle et continuelles yeux doux " and to look for excessive anomalities and unfairness running in these institutions.

Merci M Antoine pour ce « papier » qui m’aura éclairé tant sur la démission de certains parents face à leurs responsabilités, qu’à leur frustration.
Elève du LLB à ses tous débuts, rue Ste Thérèse, ou nous étions de la 12ème (GSM pour ceux qui ne le savent pas), à la Terminale. Nos parents qui avaient choisi de nous scolariser au LLB ne se sont jamais demandés si les « grands barbus » du niveau lycée allaient massacrer leurs tout petits (5 ans en 12ème). Ils ont assumé leur choix en adultes responsable (de leurs enfants). Aujourd’hui, l’entrée en 6ème terrifie plus les parents que les élèves.
Puis, comme parent d’élève dans ce même établissement, j’ai pu constater les constantes améliorations (tant pédagogiques que structurelles) apportées pour le bien être de nos enfants. Plus de sport, de langues, de sorties linguistiques, d’horaires aménagés, de demi classes, d’activités périscolaires, semaine de voile, pièces de théâtre, concours de poésies en France, …, mais je m’arrête la, il ne suffirait pas d’un journal. De mon temps, point de tout cela. Juste un terrain de jeu asphalté pour TOUS et une sortie annuelle (souvent les inters collèges que nous perdions toujours avec le sourire), aucune activité autre que scolaire, et je n’en suis pas mort.
Mais le monde change, la société évolue. Il y a trente ans, avec un BAC G nous pouvions trouver un emploi de cadre. Aujourd’hui, pour le même poste, un BAC ou HSC +5 est requis. (Et il n’est plus le temps du « copinage ». Il est de plus en plus difficile d’obtenir de petits passes droits).
Pour conclure, j’ai choisi le LLB, avec ses bons et ses moins bons cotés. J’y ai rencontré comme tout un chacun certaines difficultés, des proviseurs différents, avec des approches différentes. Mais c’était MON CHOIX, et je l’ai assumé. Il est si facile de jeter la pierre à l’autre pour ne point avoir à assumer. Une école ne peut suppléer un parent. C’est l’arbre qui cache la forêt.
Merci au LLB de m’avoir permis de marcher debout, et d’avoir fait de mes enfants les jeunes adultes qu’ils sont.

Je vois dans votre ecriture une vraie ancienne eleve du lycee. Merci d ecrire car nous sommes la majorite silencieuse, celle qui n a pas de frustration par rapport a ce magnifique lycee. Quel dommage ceux qui ont tout eu de ce lycee et ne defendent pas cette institution. Donnons de vraies idees pour son epanouissement.

Effectivement, la majorité silencieuse devrait sortir du silence.
Ancienne élève de ce lycée et n'ayant pas un patronyme a rallonge donc a priori plutôt dans la moyenne, j'ai encore aujourd'hui l'opportunité de côtoyer l'école de très près. Et mon Dieu quelle tissu de mensonge que cet article:
- les grilles salariales des professeurs sont fixées par un barème prenant en compte le nombre d'années d'expériences, les diplômes obtenus etc: bref c'est une grille et on ne peut pas tricher avec
- Les professeurs français sont des fonctionnaires d'état mis a disposition par le ministère; leurs frais sont entièrement pris en charge par l'état français
- Ce lycée est certes d'excellence mais il est surtout formidable car justement il laisse la place au développement personnel; les professeurs sont constamment en train de prendre le pouls de leur classe, de s'assurer que leurs élèves suivent et ne soient pas largues
- La direction a comme maitre mot (pour l'avoir entendue moi même de la bouche de la dite direction) innovation et proximité ( les parents ne doivent pas être mis de cote et doivent constamment être informes)
- cette direction sur laquelle on tire a boulets rouges a réussi le pas formidable que de mettre un enseignement de prestige, Science Po, a portée de main de ses élèves
- Les professeurs sont constamment en train de se réunir, d'innover pour se mettre a la portée de leurs élèves

Alors certes comme partout il y a du bon et du moins bon mais lorsqu'on équilibre les choses, il en ressort que lorsque votre enfant sort de cette école, il fait face a la vie avec un regard éclairé, une maturité et une assurance comme peu en ont!

Et puis si vraiment vous n'êtes pas contents, comme l'a dit quelqu'un précédemment, le système anglais voire même d'autres écoles sont la pour vous accueillir: qu'attendez vous?

Une ancienne lycéenne très fière de son école

Bien dit !!! Bravo

VRAI, bravo pour cette article, ENFIN...redoublement , reorientation....CHOC...je fais quoi avec mon fils de 16ans maintenant...reorientation: mais ou? je reviens commenter tres bientot apres avoir bien etudier mes mots...a suivre...

Il est grand temps que ça change pour le bien être de nos enfants. Il faut vraiment tout faire pour que cette dictature s'arrete, on en a assez et les enfants payent les pots cassés et les parents payent, payent, payent payent vraiment trop cher. Bravo a cet article. je vous felicite

Il etait grand temps que cet article paraisse enfin!!! Car etant ancien eleve moi meme et ayant mon enfant actuellement au secondaire du LLB, je suis horifié par la façon que cet etablissement est geré. On prend les parents pour des vaches a lait. Ils nous font payés les examens, alors que le bac et le brevet etaient normalement compris dans la scolarité avant. Ils nous font payer une classe internationale pour l'anglais alors que cette langue vivante etait normalement aussi compris dans la scolarité, pour quelques heures de plus d'anglais. Les eleves mauriciens n'ont plus droit aux bourses.... et oui, les eleves mauriciens sont exclus d'avoir la bourse, alors qu'à mon epoque tous les eleves qui voulaient prendre part à la bourse pouvaient le faire independemment de leur nationalité qu'ils soient mauricien ou français. Actuellement la bourse est destiné uniquement aux francais et aussi les familles francaises ont droit a l'ade a la scolarité... Alors que les mauriciens n'y ont pas droit. Cette ecole que je cherissait me degoute maintenant a cause de ce proviseur et cette discrimination qu'il fait subir aux parents et enfants mauriciens..Si j'ai choisi cette ecole pour mon enfant c'etait surtout pour la grande qualité de l'education francaise que j'ai connu jadis, mais malheureusement cela n'est plus le cas maintenant.