MARCEL LAGESSE : Le peintre paysagiste de nos badamiers et mourouques

« La photographie est une reproduction exacte de la nature. Le peintre paysagiste interprète la nature… » disait Arthur Marcel Lagesse, (1917-1999). On aurait fêté les cent ans de la naissance de ce célèbre peintre mauricien cette année. Cet architecte, peintre, sculpteur qui avait exprimé maintes fois son souhait de voir à Maurice une école d’art, un conservatoire, un musée… Il aimait les paysages réels ou réinventés, les scènes de genre, les portraits. Il a produit une éblouissante série à l’huile où il donne la mesure de son originalité. Ce qui distingue ses œuvres, c’est la liberté de leurs coloris, les visions radieuses de Maurice. Le jeu de couleurs qui se répondent du ciel à la terre. La qualité de ses portraits et la richesse de son œuvre de paysagiste montrent une habileté exceptionnelle à saisir la ressemblance. Des sujets figuratifs aux couleurs vives, une pâte épaisse, un travail exécuté in situ pour un rendu fidèle à « l’impression » ressentie par l’artiste, c’est en somme la démarche de ce peintre. Voici un texte rédigé en 2000 à l’occasion du Salon de Mai. Un texte en hommage à Marcel Lagesse que nous reprenons ici avec quelques remaniements.
« C’est ce besoin de dire les paysages, les scènes populaires, les villages traversés, et les êtres rencontrés, qui l’a amené à établir un long dialogue avec la toile. Et d’inscrire ces formes sur la toile lui a permis d’explorer un espace pictural toujours plus vaste. C’est peut-être son île qu’il faut interroger pour connaître le pourquoi de son art !
Il fut architecte, peintre et sculpteur. Et aussi une de ces riches personnalités dont le XXe siècle à Maurice, a vu l’essor. Disons-le d’emblée, Arthur Marcel Lagesse est un des représentants le mieux armés de cette de cette peinture figurative à Maurice, qui remonte à Xavier Le Juge de Segrais au XXe siècle. Marcel Lagesse est connu pour ses paysages et portraits Ses toiles, hantées par des scènes de mœurs, sont exécutées avec ampleur et spontanéité. Modelant le tableau par touches lumineuses, Lagesse a su développer un langage artistique qui confie une exceptionnelle sensibilité à ses œuvres. Couleurs, modelés sont, chez ce peintre, des plus expressifs. Mais, c’est la lumiere qui circule dans ses tableaux et qui leur donne avant tout des qualités picturales. Que devient le paysage mauricien sous le pinceau de Marcel Lagesse ? Une atmosphère rendue par des notes de couleurs pures et une manière de repartir l’ombre et la lumière. Car A.M Lagesse incarne surtout une certaine attitude humaine devant les scènes de la nature. Loin de la peinture tourmentée, il s’attache à l’étude de la nature et à rendre la texture du monde environnant.
Ses sujets non dénués de lyrisme démontrent combien il a su être proche des êtres et des choses. Singulier dans son iconographie et ses couleurs, Marcel Lagesse surprend par l’exploration inventive et l’harmonie de ses tableaux. Tableaux qui portent une profusion d’images et qui conjuguent le perçu et le vécu. Œuvre intuitive, impulsive, la démarche du peintre n’en reste pas moins empreinte de rigueur. Lagesse, en peintre impressionniste, a exploité toutes les ressources de la peinture à l’huile avec des coloris innovants et en donnant cette impression visuelle d’avoir surpris une scène par accident. Nanti de vérité, il a chanté l’éclat de sa terre natale. Constamment en quête du grand équilibre et de l’harmonie des formes, il a donné à ses paysages une sincérité d’où est exclue toute sensiblerie. En le situant parmi les illustres représentants du milieu pictural à Maurice, on rend ainsi un juste hommage à Marcel Lagesse pour son long effort… »
Illustrations fournies
par Christian Bossu-Picat.