Pour pallier le manque à gagner relatif au marché chinois principalement affecté par le coronavirus, les autorités mauriciennes se tournent vers La Reunion et l’Afrique du Sud.

C’est ce qu’a laissé comprendre le ministre du Tourisme, vendredi, dans une déclaration à la presse à l’issue de l’inauguration officielle d’Anantara Iko Mauritius Resort & Villas. S’il est encore tôt pour quantifier le manque à gagner par rapport à l’impact du coronavirus, selon le ministre, ce qui est sûr, c’est que l’industrie touristique mauricienne sera conséquemment affectée, dit-il.

Joe Lesjongard souligne qu’il lui incombe la responsabilité de présider à partir de cette semaine, et sur une base régulière, un comité regroupant les acteurs du secteur — aviation, hôtellerie, services, entre autres — pour développer une stratégie pour faire face à cette situation qui affecte l’économie mondiale.

 

Déjà, la décision a été prise pour promouvoir la destination mauricienne sur le marché réunionnais et sud-africain durant les vacances de Pâques et de Ramadan. Mais il est aussi question de consolider les assises sur les marchés traditionnels. Et la nouvelle qui devrait réjouir les fans de Liverpool notamment, c’est la signature d’un accord avec le Liverpool Football Club prochainement en vue de faire la promotion de Maurice durant les matches de foot à Anfi eld. « Ce sera un worldwide exposure pour Maurice, car le LFC est présent en Afrique, en Asie et en Amérique, entre autres », dit Joe Lesjongard.

Qui plus est, grâce à cet accord entre le LFC et la MTPA, Maurice pourra utiliser la plateforme digitale du club de foot pour promouvoir sa destination.