La Ligue de Défense citoyenne a organisé hier une marche pacifique du Champ-de-Mars jusqu’au Jardin de la Compagnie avec des clients de la BAI-Bramer Assets Management et Super Cash Back Gold. En ce 1er mai, le porte-parole, Salim Muthy, a demandé au gouvernement « de cesser de faire la sourde oreille face aux injustices ». II demande une rencontre avec Roshi Bhadain, ministre de la Bonne gouvernance afin d’obtenir des éclaircissements sur l’argent en suspens des victimes du plan SCBG et de Bramer Assets Management. Si ce dernier ne répond pas publiquement avant le 8 mai, s’engageant à honorer la date du paiement fixé au 30 juin sans couper le bonus, Salim Muthy s’engage à manifester au Centre Swami Vivekananda, le 8 mai lors de la visite de Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU.
« Nou pa bizin ena gran lafoul, se lakalite ki nou bizin », a déclaré Salim Muthy. Ce dernier réitère une fois de plus son engagement auprès de ceux qui sont dans la souffrance. Parlant de l’argent des clients de la BAI, il a affirmé que « zot inn trime pou ramas zot kas, zordi dir zot larzan sal, ladrog. Zot kokin ou larzan, zot pe fer kondision… Larzan ou finn investi vit, aster ou bizin atann sink an pou rekiper ou du. Fer atansion ki le 30 juin, ministre Bhadain dir li pena larzan pou pey ou. La question qui se pose aussi est où se trouvent les dossiers de la Bramer Bank qui ont disparu. Bizin poz kestion dan parlman. » Si le gouvernement ne réagit, Salim Muthy compte organiser une série de manifestations avant d’observer une grève de la faim. « Pa lagrev gato badia ek dilo tamarin, ni manz maspin, nou lagrev li bien serye ».
Salim Muthy demande aussi des éclaircissements et exige que les victimes de l’affaire BAI reçoivent un Certificate of Debenture et qu’ils ne soient pas pénalisés sur leur bonus. « J’accompagnerai personnellement les clients de la défunte BAI au National Property Fund Ltd, rue Pope Hennessy, à Port-Louis, et si nous n’approuvons pas les procédures, on manifestera devant ces mêmes locaux. J’irai aussi voir le Premier ministre pour lui demander d’expliquer aux victimes comment regagner leur argent comme ce fut le cas pour lui. » Par ailleurs, Salim Muthy a parlé du rachat de l’hôpital Apollo Bramwell par Omega Holding Ltd. Il s’est inquiété de la mise en place de services de transplantations d’organes et de radiologie pour les cancéreux, disant craindre, dans le second cas, des fuites radioactives.
Sont intervenus au cours de cette marche pacifique, les victimes de la Sale by Levy, des gradués chômeurs, marchands ambulants, des planteurs Riche-Terre, tous soucieux de faire entendre leur voix en ce jour de la Fête du Travail.