Roubina Jadoo-Jaunbocus

La question sensible sur le mariage des mineurs, plus précisément celui des jeunes filles de 16 à 18 ans, devrait faire partie des sujets abordés lors des travaux de consultation entre le ministère de l’Égalité des Genres, les partenaires de la société civile ainsi que les enfants en marge du Children’s Bill.

La ministre des Droits de l’enfant, Rubina Jadoo-Jaunbocus, qui se trouve actuellement à Rodrigues dans le cadre de la préparation du Children’s Bill, a, dans une déclaration à Week-End, assuré que la question du mariage précoce sera prise en considération. Et ce même, dit-elle, si le mariage forcé des filles n’est pas une pratique courante à Maurice, contrairement à d’autres pays.

La ministre dit vouloir entendre la voix des enfants sur des problématiques qui les concernent et ces derniers auront leur mot à dire dans la préparation du Children’s Bill. La ministre souhaiterait aussi renforcer la loi et sensibiliser les professionnels de la presse sur la protection de l’identité des enfants dans les médias.

Par ailleurs, le Children’s Bill prendra en compte les problèmes liés à la drogue et à la cybercriminalité. Participant à la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement, vendredi dernier, la ministre de l’Égalité des Genres a réitéré l’intention de présenter le Children’s Bill très bientôt au Parlement.